Judo : Teddy Riner remporte son huitième titre mondial

  • A
  • A
Judo : Teddy Riner remporte son huitième titre mondial
@ VASILY MAXIMOV / AFP
Partagez sur :

Le Français a été sacré pour la huitième fois champion du monde de judo de sa catégorie, un record historique dans l'histoire du judo. Mais, blessé, il ne participera peut-être pas à l'épreuve par équipes prévue dimanche.

Teddy Riner a été sacré samedi champion du monde dans la catégorie des plus de 100 kg lors des championnats du monde de judo au Kazakhstan. Le Français empoche ainsi son 8e titre mondial historique, un record historique. En battant le Japonais Ryu Shichinohe, le champion hexagonal confirme son statut d'extraterrestre du judo. Le Géorgien Adam Okruashvili et l'Ukrainien Iakiv Khammo ont pris le bronze. 

Une victoire avec facilité. À Astana, le champion olympique 2012 s'est imposé grâce à un waza-ari et à yuko, face à un Japonais impuissant qui l'avait fortement agacé en finale l'année dernière. Riner n'a pas explosé de joie mais a fait le chiffre 8 avec ses doigts, devant sa compagne, son fils d'un an Eden, ses parents et son grand-père.

Prochaine étape, "remporter les jeux". "Je suis super content parce que la saison n'a pas été facile pour moi à cause des blessures", explique le colosse au micro d'Europe 1. "Même si j'étais en manque de sensations et même si c'était pas la meilleure journée pour moi, ça gagne", ajoute le judoka qui a vécu "beaucoup de tensions en salle d'échauffement". Teddy Riner le reconnaît : "tout le monde a envie de gagner, de marquer son territoire, aujourd'hui, c'est moi et j'espère qu'ils ont bien compris que je vais faire autant pour essayer de remporter les Jeux (olympiques, ndlr)".

Une blessure à l'adducteur. Si Riner a brillé samedi, il ne brillera peut-être pas dimanche à l'épreuve par équipes messieurs, la faute à une blessure à l'adducteur gauche. "Je l'ai vu boitiller, il s'est fait mal à l'adducteur pendant la finale, il y a de grandes chances qu'il ne combatte pas demain (dimanche)", a indiqué son entraîneur en équipe de France, Franck Chambily.

Teddy Riner 1280x640

Teddy Rioner face au Japonais Ryu Shichinohe (VASILY MAXIMOV / AFP).


Un palmarès sans égal. Teddy Riner, colosse de 2,03 m et de 141 kg, a été en 2007 le plus jeune judoka à être sacré champion du monde. Il avait alors 18 ans seulement. En 2011 à Paris, il s'est offert un 5e titre mondial historique alors qu'aucun judoka messieurs n'avait un tel palmarès mondial. L'année dernière à Tcheliabinsk, il avait égalé le record de 7 médailles d'or mondiales, déjà entre les mains de deux athlètes féminines: la Japonaise Ryoko Tani (-48 kg) et la Chinoise Wen Tong (+78 kg et toutes catégories).

Cette saison, rien n'indiquait que Teddy Riner allait réitéré un exploit mondial. Le Guadeloupéen n'a participé en effet qu'à peu de compétitions ces derniers mois. En février, il a été opéré au coude droit et s'est blessé à un orteil du pied droit un mois plus tard. Sa dernière compétition remontait au Master à Rabat fin mai.

Au total, le champion hexagonal détient 7 couronnes mondiales consécutives en +100 kg (2007, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014, 2015) et une en toutes catégories (2008). Il apporte à la France sa 2e médaille d'or après celle de Gévrise Emane (-70 kg).

95 combats d'affilée sans défaite. Riner termine sa journée de samedi sur un chiffre de 95 combats sans défaite. Il n'a plus été battu depuis septembre 2010 et la finale des Championnats du monde en toutes catégories, où il s'était incliné sur décision des arbitres après prolongation face au Japonais Daiki Kamikawa.