Jo-Wilfried Tsonga ne jouera pas la Coupe Davis en 2017, annonce Yannick Noah

  • A
  • A
Jo-Wilfried Tsonga ne jouera pas la Coupe Davis en 2017, annonce Yannick Noah
Jo-Wilfried Tsonga a décidé de ne pas jouer la Coupe Davis en 2017.@ PAUL CROCK / AFP
Partagez sur :

Coup dur pour l'équipe de France de tennis : Jo-Wilfried Tsonga, n°1 français au classement ATP, a confirmé à Yannick Noah qu'il ne participera pas à la Coupe Davis cette année.

C'est officiel : Jo-Wilfried Tsonga a décidé de ne pas jouer la Coupe Davis en 2017. C'est Yannick Noah, le capitaine de l'équipe de France, qui l'a annoncé mercredi au quotidien sportif L'Equipe.

"Le reste, ça le regarde". "Jo a été clair fin 2016 en me disant qu'il ne jouait pas cette année. On essaie de discuter. Le reste, ça le regarde", déclare Noah, au journal publié mercredi. "Absent au Japon (1er tour de la Coupe Davis, ndlr) en février sans raison très convaincante, forfait cette semaine pour cause de paternité récente, annoncé indisponible pour une éventuelle demi-finale en septembre au motif qu'il est témoin de mariage, Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas de l'aventure collective en 2017", rappelle L'Equipe.

Noah a tenté de le convaincre. "Jo, nous a dit : 'Ne comptez pas sur moi'. Ça ne veut pas dire qu'on était d'accord mais ça avait le mérite d'être clair. Je lui ai quand même encore envoyé un texto il y a deux jours, genre : 'Merde, tu veux pas venir, ça te dirait pas ?', mais quand il me répond non, je comprends parce qu'il me l'a déjà dit. Je préfère ça car on travaille sereinement", explique le capitaine français.

"Toute cette énergie qu'on perd". L'équipe de France disputera du 7 au 9 avril à Rouen, son quart de finale de Coupe Davis contre la Grande-Bretagne. Outre Tsonga, le capitaine français doit aussi déplorer les absences de Gaël Monfils et de Pierre-Hugues Herbert, blessés. "J'ai eu plein de surprises", raconte encore Noah. "Toute cette énergie qu'on perd. Ça fait cinq rencontres qu'on parle de beaucoup de choses, mais rarement du jeu. C'est un souci. Je ne suis pas là pour changer l'état d'esprit de tous les joueurs français depuis quinze ans. C'est au-delà de mes forces. Les absents ont toujours tort."