JO-Natation : les performances de Phelps remises en cause par Efimova

  • A
  • A
JO-Natation : les performances de Phelps remises en cause par Efimova
Phelps et Yefimova ne passeront pas leurs vacances ensemble.@ AFP
Partagez sur :

La sulfureuse russe Yulia Efimova, médaillée d'argent sur le 100m brasse et suspendue deux fois pour dopage, a remis en cause les performances olympiques de Michael Phelps.

Alors que les épreuves de natation touchent à leur fin à Rio, les critiques et accusations liées au dopage n'en finissent plus. Après les propos chocs de Camille Lacourt au sujet du nageur chinois Sun Yang, c'est au tour de la Russe Yulia Efimova, deux fois suspendue pour dopage, d'émettre des doutes sur la "propreté" de l'athlète olympique de tous les temps, l'Américain Michael Phelps.

"Qu'est ce que Lilly King dira à propos de Michael Phelps ?". Pour comprendre cette théorie, il faut remonter en début de semaine. Mardi, après la victoire de l'Américaine Lilly King sur le 100m brasse et la médaille d'argent pour Yulia Efimova, Michael Phelps s'était lâché sur la deuxième place de la Russe : "C’est triste qu’aujourd’hui, dans le sport, des gens contrôlés positifs non pas à une, mais à deux reprises aient l’opportunité de concourir à ces Jeux", avait lancé le nageur américain, soutenu par Lilly King qui avait elle aussi allumé Efimova : "Je viens de prouver qu’on peut concourir propre et quand même finir en tête". La nageuse russe a donc décidé de répliquer en lançant à la presse jeudi : "Qu'est ce que Lilly King dira à propos de Michael Phelps ?", après le 22ème titre olympique de ce dernier.

Phelps et son passé "douteux". À en croire The Guardian, Efimova ferait ici référence, évidemment, aux performances olympiques du géant américain, mais également à son passé "douteux" où il avait été photographié entrain de fumer de la marijuana en 2009. La sélection américaine avait alors immédiatement répondu en suspendant le nageur. Efimova évoque ainsi à demi-mots un possible cas de dopage chez Michael Phelps…

"Bien sur que je suis contre le dopage". Vivement critiquée par ses rivales pour son implication dans deux affaires de dopage et repêchée in extremis pour les JO 2016, la Russe a demandé à être comprise par ses adversaires : "Bien sur que je suis contre le dopage", a déclaré l'athlète devant la presse, "je pense qu'on devrait toujours avoir une deuxième chance… Quand vous avez un accident de voiture, vous obtenez un malus, mais ce n'est pas pour autant que l'on vous retire votre permis ou qu'on vous envoie en prison", a plaidé la nageuse. Des propos qui ne devraient pas vraiment convaincre Michael Phelps...