JO 2018 - Biathlon : grosse déception pour Martin Fourcade

  • A
  • A
JO 2018 - Biathlon : grosse déception pour Martin Fourcade
Martin Fourcade a manqué trois tirs, l'empêchant de prétendre au podium. @ Christof STACHE / AFP
Partagez sur :

Le biathlète français est passé à côté de sa première course, terminant 8e du sprint, dimanche à Pyeongchang.

JO 2018

Sale temps pour les stars du biathlon. Martin Fourcade a terminé loin du podium sur le sprint, pour son entrée en lice aux Jeux olympiques de Pyeongchang, dimanche. Le Français, qui réalisait jusqu’ici une saison quasi parfaite, a payé son inattendue maladresse au tir couché (trois tirs manqués) pour finir à la 8e place. Son grand rival, le Norvégien Johannes Boe, a lui aussi totalement manqué sa course et a échoué à une surprenante 31e place, loin de l'Allemand Arnd Peiffer, sacré champion olympique devant le Tchèque Michal Krcmar et l'Italien Dominik Windisch. Le compteur de la délégation française reste toujours bloqué à zéro médaille. 

"Ce tir couché est incompréhensible". Martin Fourcade, triple médaillé à Sotchi (dont deux en or), a compromis ses chances dès le premier pas de tir, pourtant son point fort. Comme Johannes Boe, le Français n'a pas réussi à dompter les conditions météorologiques difficiles, avec un fort vent au dessus de Pyeongchang. "C'est une très grosse déception. Ce tir couché est incompréhensible, je ne sais pas ce qui s'est passé, je dois débriefer avec mes entraîneurs. Il faut savoir jouer avec les conditions, je n'ai pas su le faire. C'est la course que j'avais coché, et je n'ai pas réussi à concrétiser", s'est désolé Martin Fourcade, interrogé quelques minutes après la course sur France 3.

Réaction attendue dès lundi. Malgré sa déception, le Français, qui avait toujours terminé sur le podium depuis le début de la saison (15 podiums en 15 courses), a tout de même voulu se concentrer sur la suite des Jeux. "Il y a quand même des motifs de satisfaction : je suis dans le match pour la poursuite, demain (lundi)", a tenté de positiver le Catalan. S'il est passé à côté dimanche, Martin Fourcade a la possibilité de rapidement oublier sa déception. Pour cela, il lui faudra réagir comme le champion qu'il est, dès lundi. Il en a largement les moyens.