JO de Rio 2016-Voile : pas de miracle pour Jean-Baptiste Bernaz, 5ème du Laser après la course à la médaille

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Voile : pas de miracle pour Jean-Baptiste Bernaz, 5ème du Laser après la course à la médaille
Jean-Baptiste Bernaz, spécialiste français du laser.@ WILLIAM WEST / AFP
Partagez sur :

Malgré une jolie deuxième place lors de l'ultime épreuve de Laser standard, le Français n'a pas réussi à refaire son retard au classement général.

Pas d'exploit pour Jean-Baptiste Bernaz après la course à la médaille, en Laser standard. Malgré sa 2ème place lors d'une régate finale initialement prévue lundi mais reportée en raison du manque de vent, le Français termine 5ème du classement général de la catégorie, à cinq petits points du podium. L'Australien Tom Burton est parvenu à arracher la victoire finale au Croate Tonci Stipanovic, qui conserve l'argent. Le Néo-Zélandais Sam Meech prend le bronze.

Les concurrents étaient présents. Malheureusement, le Tricolore n'avait pas son destin entre ses mains au moment de s'élancer pour cette finale. 4ème avant la course, Bernaz devait miser sur une mauvaise performance de ses concurrents directs, le légendaire Brésilien Robert Scheidt (5ème avant la finale) et le Néo-Zélandais Sam Meech (3ème), pour espérer accrocher le bronze.

Et ceux-ci n'ont pas flanché, terminant respectivement 1er et 4ème de la régate finale, mardi dans la baie de Rio. Sam Meech a donc sauvé sa médaille de bronze, tandis que Robert Scheidt a pris la quatrième place à "JB" Bernaz. Avec une belle deuxième place, le Français a certes réduit l'écart sur le podium, mais a perdu une place, terminant 5ème du classement général.

Devant, le beau duel pour l'or. Bernaz ne pouvait lutter que pour le bronze, car les deux premières places étaient hors de portée. En effet, l'Australien Tom Burton et le Croate Tonci Stipanovic avaient brillé dans les courses préliminaires et se sont battus pour l'or. À ce jeu-là, c'est l'Australien qui l'a emporté, provoquant une pénalité fatale au Croate au moment du départ.