JO de Rio 2016 : Sofiane Oumiha, boxeur en argent

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : Sofiane Oumiha, boxeur en argent
Sofiane Oumiha se contente de sa médaille d'argent remportée dans la catégorie des - 69 kilos. @ YURI CORTEZ / AFP
Partagez sur :

Le beau parcours du boxeur français s’est conclu sur une défaite face au Brésilien Robson Conceiçao. Mais la médaille d’argent est belle. 

Décidément, les Brésiliens sont en train de devenir les bêtes noires des Bleus aux Jeux olympiques de Rio. Après la défaite de Renaud Lavillenie face à Thiago Braz Da Silva et l’élimination des volleyeurs français par l’équipe auriverde lundi soir, c’est un autre sportif local qui a brisé un rêve bleu mardi. Robson Conceiçao a en effet dominé Sofiane Oumiha en finale des - 69 kilos. Mais malgré la déception, la médaille d’argent du jeune boxeur français, 21 ans à peine, est déjà magnifique.

Défaite logique. Dans un vacarme assourdissant face au favori local, Oumiha a été logiquement déclaré perdant à l'unanimité des trois juges. Si deux d'entre eux l'ont vu remporter le troisième round, cela n'a pas suffi contre un adversaire plus tranchant. Il s'agit de la troisième récompense pour la France au Brésil, après le bronze de Souleymane Cissokho (-69 kg) et celui de Mathieu Bauderlique (-81 kg). Si trois autres podiums sont assurés grâce aux qualifications en demi-finales de Tony Yoka (+91 kg), Estelle Mossely (-60 kg) et Sarah Ourahmoune (-51 kg) - un record -  la France court toujours après un premier sacre olympique depuis Brahim Asloum en 2000. 

Atypique et fun. Passé la déception, cette médaille d'argent est surtout une promesse d'avenir pour le Toulousain, qui avait pour principale référence une médaille d'argent aux Jeux européens de Bakou l'an passé. A Rio, il a séduit grâce à un style atypique, tout en contre, qui l'a rendu insaisissable pour ses adversaires. Surtout, Sofiane Oumiha a étonné par son sérieux, lui qui est l'un des moteurs du groupe France grâce à) sa bonne humeur. "Il ne se prend pas au sérieux. Là c'est les Jeux mais il faut le voir sur les plus petits tournois", raconte ainsi Sarah Ourahmoune. "C'est un vrai spectacle, il joue avec ses adversaires, il leur fait des sourires. J'ai déjà vu des arbitres rigoler quand il boxait car il est vraiment fun !"