JO de Rio 2016-Rugby à 7 : les Françaises se préparent au choc contre le Canada en quarts

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Rugby à 7 : les Françaises se préparent au choc contre le Canada en quarts
Impuissantes face à la Nouvelle-Zélande pendant leur dernier match de poule, les Françaises doivent se ressaisir pour les quarts face aux Canadiennes.@ Pascal GUYOT / AFP
Partagez sur :

Les "Enragées" affronteront la troisième nation mondiale en quarts de finale du tournoi olympique. La partie s'annonce serrée.

Après une première journée à enchaîner les victoires, samedi, cela se complique pour les Françaises du rugby à 7 engagée dans le tournoi olympique. Dimanche, les partenaires de Fanny Horta se sont inclinées face à la Nouvelle-Zélande pour leur dernier match de poule. Elles affronteront donc le Canada, battu par la Grande-Bretagne, en quarts de finale, dimanche à 22h30 (heure française). 

Balayées par la Nouvelle-Zélande. La rencontre a de quoi faire peur. D'abord, parce que les Bleues sortent d'un dernier match de poule difficile. Après avoir surclassé l'Espagne (24 à 7) et le Kenya (40 à 7) samedi, les Françaises ont été balayées par les Néo-Zélandaises dimanche (26 à 7). Dépassées en défense, prises dans tous les duels, les "Enragées" ont encaissé un premier essai seulement 40 secondes après le coup d'envoi. La Nouvelle-Zélande a eu le temps d'atteindre trois fois leur en-but avant que la réaction ne vienne enfin, une échappée sur l'aile de Camille Grassineau permettant de réduire le score juste avant la pause (19-7). Les Bleues ont retrouvé quelques couleurs en seconde période, sans pouvoir espérer l'emporter. "Franchement, on est passé à travers", a reconnu l'entraîneur, David Courteix. "Je me demande même si on l'a joué jusqu'au bout, ce match."

Un adversaire de taille. Mais la difficulté de ce quart de finale tient aussi à l'adversaire des Bleues, le Canada, troisième nation mondiale. Cette saison, les Françaises se sont déjà inclinées deux fois face aux Nord-Américaines sur le Circuit mondial, n'arrachant qu'une seule victoire. "C'est une équipe très, très physique, à laquelle on peut opposer des arguments", a souligné David Courteix. D'autant que les Canadiennes ont, elles aussi, connu une fin de poule compliqué, avec une lourde défaite face aux Britanniques (22-0).