JO de Rio 2016 : les basketteuses françaises ratent la médaille

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : les basketteuses françaises ratent la médaille
La déception d'Olivia Epoupa, la joueuse de l'équipe de France de basket. @ Mark RALSTON / AFP
Partagez sur :

Plombées par un troisième quart-temps catastrophique, les "Braqueuses" ont perdu contre la Serbie (63-70) le match pour la médaille de bronze, samedi à Rio. 

Il n'y aura pas de deuxième médaille olympique de suite pour les "Braqueuses". Finalistes à Londres en 2012, les basketteuses françaises se sont inclinées contre la Serbie (63-70) dans le match pour le bronze, samedi à Rio. La faute à une entame de match ratée, et surtout à un passage à vide terrible dans le troisième quart-temps, où les filles de Valérie Garnier ont encaissé un sévère 16-0. Les Serbes montent donc sur le podium et privent les Bleues d'une médaille olympique, un an après après avoir déjà pris le dessus sur les Françaises en finale de l'Euro 2015. 

Le troisième quart-temps fatal aux Françaises. La Serbie, véritable "bête noire" des Françaises, a construit son succès en deux temps. D'abord en début de rencontre, en prenant l'avantage dès le premier quart-temps (10-18, 10e). Les "Braqueuses" ont cependant bien réagi, réussissant à recoller au score à la pause (27-27). Mais au retour des vestiaires, l'équipe de France a connu un trou d'air rédhibitoire. Enchaînant les pertes de balle et les imprécisions en attaque, elles ont encaissé un ahurissant 16-0, pour compter 13 points de retard à la fin du troisième quart-temps (42-55, 30e). Un déficit fatal, qu'elles n'ont jamais pu remonter dans un dernier quart-temps sans suspense. 

Un beau parcours sans la star Céline Dumerc. La fin de l'aventure des Bleues, frustrante, ne doit cependant pas faire oublier leur beau parcours. Sans leur star et meneuse de jeu Céline Dumerc, qui avait guidé les "Braqueuses" en 2012 à Londres, l'équipe de France a tout de même réussi à se hisser dans le dernier carré. Mais sans leur guide, les "Braqueuses" n'ont pu se débarrasser d'une Serbie décidément bien encombrante. La revanche attendra pour les Bleues.