JO de Rio 2016 : le résumé de la nuit de vendredi à samedi

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : le résumé de la nuit de vendredi à samedi
Usain Bolt finit comme il sait si bien le faire : en gagnant.@ PEDRO UGARTE / AFP
Partagez sur :

Cette nuit à Rio, Usain Bolt a sans doute fait ses adieux aux Jeux olympiques, une neuvième médaille d'or autour du cou. Les Bleus, eux, ont récolté deux nouvelles médailles d'argent.

LA NUIT DES JEUX

Les Jeux de Rio ne sont pas finis, certes, mais une page de l'athlétisme s'est tournée, dans la nuit de vendredi à samedi. Usain Bolt a conclu sa carrière olympique en apothéose avec le relais 4x100 m jamaïcain. Les Bleus, eux, sont déjà assurés d'égaler leur record de Pékin.

  • Le Dieu des Jeux : Bolt est devenu "immortel"

"Je veux être un des plus grands, entre Mohamed Ali et Pelé", confiait-il avant la finale du 4x100 m. Usain Bolt a sans aucun doute réalisé ses rêves, en remportant avec la Jamaïque, et devant de surprenants Japonais, une course synonyme de neuvième titre olympique pour la "Foudre". Grâce à ce triple-triple - trois victoires d'affilée aux JO sur 100 m, 200 m et 4x100 m - le voilà qui rejoint au panthéon deux monstres de l'athlétisme : le "Finlandais volant" Paavo Nurmi et le grand Carl Lewis. À moins d'un improbable retournement de situation, Bolt, 30 ans, devrait arrêter sa carrière lors des prochains Championnats du monde d'athlétisme, prévus à Londres en août 2017. Raison supplémentaire pour saluer la légende.

  • La Déesse des Jeux : Allyson Félix, seule au sommet

Si la Jamaïque a Usain Bolt, les États-Unis ont Allyson Félix. Grâce à la victoire des Américaines sur le relais 4x100 m dames, la sprinteuse est devenue la première femme à remporter cinq médailles d'or olympiques en athlétisme. Le tout devant Elaine Thompson, Veronica Campbell-Brown et Shelly-Ann Fraser-Pryce, les trois dernières relayeuses jamaïcaines, qui "pèsent" désormais à elles trois 40 médailles aux JO et aux Mondiaux. Pas mal non plus.

  • Heureux au Jeux : les Bleus sur leur 41

Dans le sillage d'Estelle Mossely, première championne olympique française de boxe en -60 kg, le jour de ses 24 ans, la France est allée chercher deux nouvelles médailles, de l'argent cette fois, avec Élodie Clouvel en pentathlon moderne et Haby Niaré en taekwondo (-67 kilos). Et le butin bleu va encore augmenter, samedi et dimanche. Le record de l'après-guerre signé à Pékin, avec 41 podiums, est d'ores et déjà assuré d'être égalé puisque quatre médailles sont promises aux Français. Reste à en connaître le métal : avec Yoka et Ourahmoune sur le ring, et les "Experts" et leurs homologues féminines de l'autre, face au Danemark et à la Russie respectivement.

  • Ils se sont pris aux Jeux : premières pour la Côte d'Ivoire et le Tadjikistan

Eux sont loin des 41 médailles, mais à voir leur sourire, ils ne s'en portent pas moins bien. Le Tadjikistan, grâce au marteau de Dilshod Nazarov (78,68 m) et la Côte d'Ivoire, portée par le taekwondoïste Cheikh Cissé, ont connu les joies d'un premier titre olympique. Et leurs athlètes de graver, eux aussi, leur nom dans la légende.

PicMonkey Collage

© AFP