JO de Rio 2016 : le programme des Bleus

  • A
  • A
JO de  Rio 2016 : le programme des Bleus
Double médaillé d'argent il y a quatre ans,Grégory Baugé était repart déçu. Il veut faire mieux à Rio.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Au lendemain d'une journée sans médaille, les Bleus veulent faire mieux jeudi à Rio. Certains, comme les membres de la vitesse par équipes, ont même une revanche à prendre. 

LE PENSE-BÊTE DES BLEUS

L’équipe de France olympique alterne le chaud et le froid aux Jeux de Rio. Après le feu d’artifice de mardi, les Bleus ont fait fanny mercredi. Selon cette toute nouvelle règle de l’alternance des émotions, la journée de jeudi devrait être riche en breloques. Au-delà de cette affirmation irrationnelle, les chances sont réelles. En cyclisme sur piste, en judo, en aviron, en escrime, il pourrait (devrait) y avoir des podiums. Et peut-être même de l’or.

  • Les Bleus à suivre : la vitesse par équipes

Ils l’avaient eu mauvaise à Pékin en 2008, et encore plus à Londres en 2012. Autant dire que les Bleus de la vitesse par équipes ont légèrement envie de revanche à Rio. Lors des deux derniers JO, ils ont été battus par les Britanniques. Cette fois, ils se sont donnés les moyens de renverser la perfide Albion. Avec un nouvel équipement, le vélodrome flambant neuf à Saint-Quentin-en-Yvelines, et en zappant les championnats du monde de mars en Londres. Grégory Baugé, Mickaël D'Almeida et François Pervis n’ont pas le droit à l’erreur.

  • Et aussi…

Le judo, on y croit encore. A chaque début de journée, on y croit, et à chaque fin de journée (ou presque, rendons grâce à Clarisse Agbegnenou, argentée), on est déçus. N’empêche. Au judo, la France dispose jeudi de deux réelles chances de médaille. Avec Audrey Tcheuméo (-78 kilos) surtout. Championne d’Europe en titre, la judoka est rongée par l’ambition. En témoigne son immense déception à Londres après sa médaille de bronze. Elle n’est donc venue à Rio que pour l’or. De con côté, Cyrille Maret manque de référence internationale, mais son potentiel est immense. Le matérialiser aux Jeux serait idéal.

Klauss-Péché pour (au moins) un podium. Triples champions du monde, Matthieu Péché et Gauthier Klauss font partie des grands favoris pour le titre en canoë biplace. Leur quatrième place à Londres leur avait laissé un goût amer, ils sont donc repartis au combat, avec le podium comme objectif annoncé. Voire mieux.

Première pour l’aviron ? Six finales de l’aviron sont au programme vendredi, et quatre concernent des Français. Mais c’est surtout en quatre sans barreur poids légers que les chances tricolores sont réelles. Troisièmes temps des demi-finales, les rameurs français peuvent légitimement viser le podium.

À la pointe de l’épée. Dans une épreuve où seules huit nations sont en lice, l’objectif d’une médaille semble raisonnable pour l’épée féminine par équipes. En outre, l’adversaire des Bleus en quarts de finale, la Russie, n’avait qualifié aucune de ses combattantes en huitièmes de finale. Le dernier carré est donc à portée de lame. La médaille sera alors toute proche.

  • Les grosses cotes

Outre  le quatre sans barreurs poids léger, trois autres bateaux sont engagés dans des finales de l’aviron. Mais pour le deux sans barreur, le deux de couple femmes et le deux de couple hommes, un podium serait une belle surprise.

Pour Marine Brevet et Louise Vanhille, engagée en finale du concours général de gymnastique, ce serait carrément un exploit immense, énorme, et pour tout dire inimaginable. Les deux Françaises ne semblent pas armées pour rivaliser avec les Chinoises, les Russes et surtout les Américaines.  

Enfin, Laurence Brize est la dernière engagée dans une discipline à médaille. Mine de rien, elle disputera à Rio ses quatrièmes Jeux olympiques. Mais jusqu’alors, cette spécialiste du tir à la carabine à 50 mètres n’a pu faire mieux qu’une 9ème place, à Athènes, en 2004.

  • Il n’y a pas que les médailles

S’ils ne pourront pas décrocher de médailles ce jeudi, d’autres Bleus sont â suivre de près. Parmi eux, Florent Manaudou, évidemment, qui disputera les séries du 50 m nage libre, dont il est le tenant du titre et le grand favori. Jérémy Sravius et surtout Mehdi Metella outsiders, entrent en lice au 100 m papillon.

Du côté des sports collectifs, les volleyeurs tenteront de confirmer leur regain de forme face au solide Canada, alors que les Experts du handball ne devraient avoir aucun mal à surclasser une faible équipe d’Argentine. 

Le programme de tous les Français, heure par heure :

12h30 : Golf - Individuel hommes, 1er tour :
 Grégory Bourdy et Julien Quesne.

13h40 : Aviron - Deux de Pointe femmes, demi-finales :
 La France dans la deuxième demi-finale

À partir de 14 heures : Tir - Carabine à 50m 3 positions femmes, qualifications :
 Laurence Brize

14h10 : Aviron - Deux de couple poids légers hommes, demi-finales :
 La France dans la première demi-finale

14h40 : Aviron - Quatre de Pointe hommes, demi-finales :
 La France dans la deuxième demi-finale

À partir de 15 heures : Équitation - Grand prix individuel et par équipes, dressage :
 Pierre Volla et Karen Tebar

15h14 : Judo - Moins de 100kg hommes, 16èmes de finale :
 Cyrille Maret face à Ayouba Traoré (Mali)

15h30 : Escrime - Épée par équipes femmes, 1/4 de finale :
 La France face à la Russie

15h44 : Aviron - Deux de Pointe hommes, finale :
 La France avec Germain Chardine et Dorian Mortelette

À partir de 16 heures : Tennis - Simple hommes, 3ème tour :
 Gilles Simon face à Rafael Nadal (Espagne)
 Gaël Monfils face à Marin Cilic (Croatie)

16h04 : Aviron - Deux de Couple femmes, finale :
 La France avec Hélène Lefebvre et Elodie Ravera-Scaramozzino

16h10 : Judo - Moins de 78kg femmes, 8èmes de finale :
 Audrey Tcheuméo face à Sol Kyong (Corée du Nord)

16h24 : Aviron - Deux de Couple hommes, finale :
 La France avec Matthieu Androdias et Hugo Boucheron

16h44 : Aviron - Quatre de Pointe poids légers hommes, finale :
 La France avec Franck Solforosi, Guillaume Raineau, Thomas Baroukh et Thibault Colard.

À partir de 17 heures : Tennis - Double mixte, 1er tour :
 France (K. Mladenovic et P. Herbert) - Italie
 France (C. Garcia et N. Mahut) - Brésil

17h30 : Canoë-Kayak - Slalom canoë bi-place hommes, demi-finales :
 Gauthier Klauss et Matthieu Péché

18h02 : Natation - 50m nage libre hommes, séries :
 Frédérick Bousquet et Florent Manaudou

18h05 : Voile - Finn hommes (régates 5 et 6) : Jonathan Lobert
 470 femmes (régates 3 et 4) : Camille Lecointre, Hélène Defrance.
 Nacra 17 (régates, 4, 5 et 6) : Billy Besson, Marie Riou.
 Planche à voile hommes (régates 7, 8 et 9) : Pierre Le Coq
 Planche à voile femmes (régates 7, 8 et 9) : Charline Picon.
 470 hommes (régates 3 et 4) : Sofian Bouvet, Jérémie Mion.

18h30 : Rugby à 7 hommes - Match de classement (places 5 à 8) :
 Nouvelle-Zélande - France

19h16 : Natation - 100m papillon hommes, séries :
 Jérémy Stravius et Mehdy Metella

20h30 : Basketball femmes - Phases de poule, 4ème match :
 France-Brésil

21h00 : Cyclisme sur piste - Vitesse par équipes hommes, qualifications :
 Grégory Baugé, Mickaël D'Almeida et François Pervis.

22h05 : Volleyball hommes - Phases de poule, 3ème match :
 Canada-France

22h45 : Boxe - Moins de 64kg hommes (poids super-légers), 16èmes de finale :
 Hassan Amzile face à Junius Jonas (Namibie)

23h30 : Boxe - Moins de 69kg hommes (poids mi-moyens), 8èmes de finale :
 Souleymane Cissokho face à Parviz Baghirov (Azerbaïdjan)

02h50 : Handball hommes - Phases de poule, 3ème match :
 France-Argentine