JO de Rio 2016 : Lavillenie se compare à Jesse Owens, puis s'excuse

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : Lavillenie se compare à Jesse Owens, puis s'excuse
Renaud Lavillenie.@ JOHANNES EISELE / AFP
Partagez sur :

Le perchiste, médaillé d'argent à Rio, a expliqué sur Twitter avoir réalisé qu'il s'agissait d'une "comparaison inappropriée".

Le perchiste français Renaud Lavillenie, médaille d'argent aux JO, s'est comparé à l'athlète noir Jesse Owens aux JO de 1936 dans l'Allemagne nazie après avoir été sifflé par le public de Rio, une déclaration pour laquelle il s'est ensuite excusé sur Twitter.

"La première fois" depuis Owens. "C'est la première fois qu'on voit ça en athlé. Je pense que la dernière fois qu'on a vu ça, c'est quand Jesse Owens a couru en 1936 (...) Ca fait chier d'avoir un public de merde comme ça sur des JO", a affirmé le perchiste au micro de la chaîne française Canal + après l'épreuve. Médaille d'argent (5,98 m) derrière le Brésilien Thiago Braz (6,03 m), Lavillenie était furieux d'avoir été sifflé par le public de Rio à chacune de ses tentatives.

"Désolé tout le monde". Mardi matin, alors que cette déclaration polémique était largement commentée sur les réseaux sociaux, Lavillenie s'est excusé sur Twitter : "désolé pour cette mauvaise comparaison. C'était une réaction à chaud et je réalise qu'elle était inappropriée. Désolé tout le monde".

Vainqueur dans des jeux nazis. Vainqueur noir sous les yeux d'Adolf Hitler, l'Américain Jesse Owens avait été le héros des Jeux olympiques de Berlin en 1936. Il a remporté quatre médailles d'or (100 m, 200 m, saut en longueur et relais 4X100 m) lors de ces JO très politiques, alors que les États-Unis avaient hésité à envoyer leurs athlètes. Owens avait également résisté à sa communauté qui l'enjoignait de ne pas participer aux Jeux d'Hitler. Issu d'une famille pauvre de l'Ohio, il est devenu un héros national dans l'Amérique raciste des années 1930.