JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus
L'équipe de France de basket féminin rejoint le dernier carré des JO pour la deuxième fois de rang.@ Mark RALSTON / AFP
Partagez sur :

Dimitri Bascou a décroché la médaille de bronze sur le 110 m haies. Les basketteuses ont battu le Canada en quarts et affronteront les États-Unis en demies.

LA NUIT DES BLEUS

L'athlétisme tricolore a conclu sa très belle journée de mardi par du bronze. Quelques heures après la médaille d'argent de Mélina Robert-Michon sur le disque, Dimitri Bascou s'est en effet classé troisième de la finale du 110 m haies. La deuxième breloque de la nuit tricolore a été décrochée par le boxeur Sofiane Oumiha, battu en finale des moins de 60 kg par le Brésilien Robson Conceiçao. Enfin, après les handballeuses, les basketteuses ont à leur tour décroché leur billet pour le dernier carré au terme d'un quart de finale serré contre le Canada (68-63). Elles auront l'honneur d'affronter les États-Unis en demies.

  • Les Bleues de chauffe : les basketteuses dans le dernier carré

Les basketteuses avaient-elles suivi le quart de finale de leurs homologues du handball pour s'en inspirer ? Peut-être. Nettement dominés dans le premier quart-temps du match (25-16 pour les Canadiennes), comme les filles d'Olivier Krumholz l'ont été en première mi-temps, les joueuses de Valérie Garnier ont relevé le gant par la suite pour revenir à égalité à l'entame du dernier quart (50-50). Là, elles ont fait preuve d'une grande maîtrise, à l'image de Sandrine Gruda, au four, au moulin (14 points, 10 rebonds) et auteure d'une passe "très" décisive pour Gaëlle Skrela dans le "money time", ou encore d'Olivia Epoupa, très sûre sur la ligne des lancers francs (8/12). Et voilà donc les Bleues, vainqueurs 68-63, dans les griffes des Américaines en demi-finales pour une revanche de la finale de 2012. Ce sera dur, voire carrément improbable, mais c'est un rendez-vous d'ores et déjà inoubliable pour celles que l'on surnomme les "Braqueuses".

Les Bleues dominent le Canada :

  • Label bleu : Bascou médaillé de bronze sur 110 m haies

Le 110 m haies a toujours été une spécialité française. Mais là où Ladji Doucouré avait échoué (8ème à Athènes, 4ème à Pékin), Dimitri Bascou, lui, a réussi. Le tout frais champion d'Europe de la discipline a rejoint Guy Drut, champion olympique à Montréal en 1976, dans l'histoire de la discipline en France en décrochant à son tour une médaille lors des Jeux. Le Martiniquais a pris la troisième place de la finale, mardi, en 13"24, derrière le Jamaïcain Omar McLeod (13"05) et l'Espagnol (et ancien Cubain) Orlando Ortega (13"17). "Ça n'a pas de prix, parce que c'est une consécration, celle de beaucoup de sacrifices et de travail. Après les championnats d'Europe, le but était de rester dans la danse. Tout le travail a été fait dans le but d'être bon aux Jeux olympiques", a confié Bascou. Le hurdleur tricolore a devancé sur la piste son compatriote Pascal Martinot-Lagarde, de retour au top à Rio et qui échoue au pied du podium, à la 4ème place, en 13"29.

Bascou prend la 3ème place de la finale :

  • Des Bleus à l'âme : Lavillenie en larmes sur le podium

Renaud Lavillenie espérait-il être applaudi par le public brésilien après qu'il l'a comparé aux spectateurs des Jeux de Berlin 1936, sous le régime nazi ? Visiblement, le perchiste tricolore, qui avait regretté ses propos dans la journée de mardi, a quand même été surpris - et très ému - par la bronca qui a accompagné sa remise de médaille. Et alors que le Brésilien Thiago Braz effectuait le salut militaire lors de la diffusion de l'hymne national du pays hôte, le recordman du monde de la perche, lui, s'est mis à pleurer à chaudes larmes. "Je me suis senti humilié sur le podium", a reconnu le Clermontois, qui avait été sifflé lundi lors du concours. "J'ai essayé de me retenir pendant la cérémonie, c'était tellement dur (…) Honnêtement, je ne le souhaite à personne, c'est ignoble."

Lavillenie est sifflé sur le podium :

  • Des bleus sur le corps : le boxeur Oumiha battu en finale

Brésil-France : 3-0. Après l'échec de Renaud Lavillenie face à Thiago Braz à la finale de la perche et celui des volleyeurs de la "Team Yavbou" contre la Seleçao lundi soir, le Brésil a une nouvelle fois battu la France, mardi. C'était en boxe, lors de la finale des moins de 60 kg, au cours de laquelle Robson Conceiçao a pris le dessus sur Sofiane Oumiha, déclaré perdant à l'unanimité des trois juges malgré un sursaut d'orgeuil et beaucoup de panache dans le dernier round.

Oumiha donne tout ce qu'il a dans la dernière reprise :

"Ma médaille, elle vient de très loin", a reconnu Oumiha. "J'en rigolais avant de monter sur le ring, parce qu'on va dire que je sors de nulle part. Il y a deux-trois ans, j'étais encore dans mon quartier. Je restais avec mes amis, les gens me voyaient faire mon footing. Mes amis fidèles me disaient que j'allais réussir un jour, de ne pas lâcher. Je rêvais d'être ici en finale. Aujourd'hui, je rends tellement de monde fier... C'est ça aussi la France universelle, le sport, c'est beau, je n'ai pas de mots !" Ce parcours, ce discours, ça vaut toutes les médailles d'or du monde, non ?

  • Pas de coin de ciel bleu : la piste française en souffrance

Le cyclisme sur piste français a traversé les Jeux de Rio comme une ombre. Et ce n'est certainement pas la médaille de bronze arrachée sur la vitesse par équipes qui permet d'éclairer son bilan, bien loin des attentes. Mardi, pour le dernier jour de compétition sur le vélodrome de Rio, les pistards français ont encore déçu. Quelques heures après les éliminations de Michaël D'Almeida et François Pervis lors du tournoi de keirin, Laurie Berthon, pourtant vice-championne du monde de la discipline cette année, a achevé son omnium à une modeste 10ème place. La jeune Lyonnaise a bien tenté de briller lors de la course aux points mais n'a jamais pu réellement se replacer dans la course à la médaille. "J’étais cinquième avant la course aux points, je voulais la médaille. J’ai essayé de faire la course, de prendre un tour. J’ai réussi mais ensuite, j’étais 'pendue' de mon effort. Je n’ai pas réussi à suivre. Pas de regrets", a-t-elle confié à L'Équipe. Pas de regrets, peut-être, mais une réflexion à mener pour l'ensemble de la piste française.

Les résultats des Bleus cette nuit :

ATHLÉTISME

Javelot femmes : Mathilde Andraud, 56,61 m, éliminée en qualifications
110 m haies : Dimitri Bascou : 13"24, 3ème de la finale, médaille de bronze; Pascal Martinot-Lagarde, 13"29 en finale, 4ème

BASKET

Quart de finale : France bat Canada 68-63, qualifiée pour les demi-finales qu'elle jouera contre les États-Unis

BOXE

- 60 kg hommes : Sofiane Oumiha, battu en finale par le Brésilien Robson Conceicao, médaille d'argent

CYCLISME SUR PISTE

Keirin hommes : Michaël d'Almeida et François Pervis, éliminés en demi-finales, respectivement 8ème et 11ème
Omnium femmes : Laurie Berthon, 10ème