JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus
La plus grosse déception de la nuit est venue de la défaite du double féminin composée de Caroline Garcia et de Kristina Mladenovic. Cette dernière s'en est violemment prise à sa fédération. @ GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :

Dans la nuit de samedi à dimanche, aucun Français n’est parvenu à monter sur le podium à Rio. Avec même de grosses déceptions. 

LA NUIT DES BLEUS

Première journée et première nuit sans médaille pour l’équipe de France olympique. Dans la nuit de samedi à dimanche, comme pendant toute l’après-midi de samedi, aucun sportif tricolore n’est parvenu à ouvrir le compteur de la délégation tricolore aux Jeux olympiques de Rio. Pire, quelques grosses déceptions sont venues ternir la nuit des Bleus.

  • Des Bleus à l’âme : un zéro pointé pour commencer

Les Bleus de la nuit ne sont donc pas parvenus à renverser la tendance de la journée. Et au final, aucune médaille n’est venue ponctuer la première journée de l’équipe de France olympique. C’était déjà le cas il y a quatre ans à Londres. Après 213 heures (heure française), seuls les nageurs étaient en mesure de rapporter cette fameuse première breloque, mais aucun ne partait favori pour un podium, et cela s’est confirmé. Jordan Pothain a terminé huitième de la finale du 400 m nage libre, alors que les filles du 4x100 m n’ont pas pu faire mieux que septième lors de la finale.

  • La colère bleue : Mladenovic flingue la FFT

C’est incontestablement la plus grosse déception de la nuit côté français, peut-être même de toute la première journée des Jeux. Caroline Garcia et Kristina Mladenovic, qui visaient l’or en double féminin de tennis aprsè avoir remporté quatre titres, dont Roland-Garros, ont été sorties d’entrée par la pire japonaise composée d’Eri Hozumi et Misako Doi sur un score pour le moins décousu (6-0, 0-6, 6-4). "Kiki" Mladenovic s’est servi de Twitter pour pousser une gueulante à la hauteur de sa frustration. Cible de sa colère : la Fédération française de tennis, trop ignorante à son goût des règlements, et qui a pris tout l’influx de la paire bleue pour une sombre histoire de tenue. La FFT n’a pas encore réagi. Affaire à suivre donc.

  • Comme des Bleues : le foot féminin battue par les États-Unis (1-0)

Au foot féminin, ce sont souvent les États-Unis, et non l’Allemagne, qui gagnent à la fin. Les Bleues ont payé pour voir. Samedi soir, elles affrontaient l’ogre américain en phase de poule, et malgré une belle prestation, et même une nette domination en fin de match, elles se sont inclinées (1-0). Il leur faudra maintenant faire au moins match nul mardi soir face à la Nouvelle-Zélande pour passer en quart. Qu’on se rassure, c’est largement dans leurs cordes.

De leur côté, les Bleus du water-polo faisaient leur retour aux Jeux olympiques après 24 ans d’absence. Et leur inexpérience s’est payé cash, puisqu’ils ont rapidement été menés 5-0 par le Monténégro. Rageant, puisqu’au final, nos poloïstes ne se sont incliné "que" 7-4.

  • Les Bleus de chauffe : les tennismen font le job

Tout n’a pas été noir pour le tennis français. Aprsè Jo-Wilfrid Tsonga plus tôt dans la soirée, Gilles Simon et Gaël Monfils se sont eux aussi qualifiés pour le deuxième tour du tournoi olympique. Le premier difficilement face au Croate Borna Coric (6-4, 7-6), le deuxième aisément face au Canadien Vasek Pospisil (6-1, 6-3).

La nuit des Bleus :

TENNIS
 Gilles simon bat Borna Coric (Croatie) 6-4, 7-6
 Gaël Monfils bat Vasek Pospisil (Canada) 6-1, 6-3
 Eri Hozumi-Misako Doi (Japon) - Mladenovic-Garcia 6-0, 0-6, 6-4

FOOTBALL
 France 0 - 1 Etats-Unis

WATER POLO
 France 4 - 7 Monténégro

NATATION
 Le relais 4x100 m nage libre féminin 7ème de la finale
 Jordan Pothain 8ème  de la finale du 400 mètre nage libre

GYMNASTIQUE
 L’équipe de France éliminée du concours général par équipes
 Cyril Tommasone qualifié pour la finale du cheval d’arçons
 Axel Augis qualifié pour la finale du concours général