JO de Rio 2016-Hand : battues en finale, les Bleues médaillées d'argent

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Hand : battues en finale, les Bleues médaillées d'argent
La détresse de Camille Ayglon (à gauche) et ses partenaires après la défaite en finale contre la Russie. @ FRANCK FIFE / afp
Partagez sur :

Les Bleues, battues par la Russie en finale, ne décrocheront pas la première médaille d'or de leur histoire. 

La dernière marche était trop haute. L'équipe de France féminine de handball, après un parcours olympique aussi inattendu que magnifique, a été battue en finale par la Russie (19-22), samedi à Rio. Si les filles d'Olivier Krumbholz n'imiteront pas les garçons, double tenants du titre, leur performance reste historique. En décrochant l'argent, les Bleues remportent la première médaille olympique de l'histoire du handball féminin français. Une immense fierté, malgré la défaite. 

La Russie, "la meilleure équipe de ce tournoi." Le métal n'est sans doute pas celui qu'elles espéraient, mais les Françaises sont tout simplement tombées sur un adversaire un ton au-dessus. "Elles étaient supérieures à nous aujourd'hui. Il faut féliciter la Russie qui à mon avis est la meilleure équipe de ce tournoi", a avoué lucidement Olivier Krumbholz, interrogé par France Télévision quelques instants après la défaite. Car du début à la fin, les Russes ont dominé pratiquement l'intégralité de la partie. 

Profitant d'une attaque française déficiente, la Russie a ainsi viré en tête à la pause, 10 à 7. Les Françaises ont couru après le score en seconde période, jusqu'à égaliser à un quart d'heure de la fin (14-14, 46e). Mais le scénario fou du quart de finale contre l'Espagne, où les Bleues s'étaient imposées après une folle remontée, ne s'est pas reproduit. Point de "remuntada" face à ces Russes-là : sûres de leur force, dominatrices en attaque comme en défense, elles ont repris leurs distances en quelques minutes (15-19, 55e) pour s'assurer un succès amplement mérité. 

La renaissance du hand féminin. Reste que pour le handball féminin, cette médaille d'argent est une véritable renaissance. Sevrées de médailles depuis l'argent du Mondial 2011, les Bleues partaient avec le rang d'outsiders à Rio. Le retour d'Olivier Krumbholz, le sélectionneur historique revenu aux manettes en janvier dernier, a redonné un coup de fouet à des Françaises décevantes ces dernières années. L'argent ne fera pas leur bonheur, c'est certain, mais il signe bel et bien le grand retour des Bleues sur la scène internationale. Déjà une immense victoire.