JO de Rio 2016 - Estelle Mossely et Tony Yoka : "On ne réalise pas l'impact"

  • A
  • A
Partagez sur :

À leur retour de Rio, les deux champions olympiques de boxe sont revenus pour Europe 1 sur leurs Jeux olympiques dorés.

INTERVIEW

Les athlètes français médaillés à Rio ont fait leur retour sur le sol français, mardi. Parmi eux, le couple doré de la boxe tricolore : Estelle Mossely et Tony Yoka, tous deux sacrés champions olympiques et véritables symboles de la délégation française. Ils étaient invités d’Europe Soir, juste avant d'être reçus par François Hollande à l'Élysée, et sont revenus sur leurs magnifiques JO de Rio.

Un vol animé. À peine revenus du Brésil - ils ont atterri mardi matin à Roissy -, les deux boxeurs n’ont toujours pas pu se reposer. La faute aux nombreuses sollicitations, mais surtout à une ambiance apparemment très animée dans l’avion du retour. "Je n’ai pas encore récupéré", explique le champion olympique des super-lourds. "C’était la fête dans l’avion, je n‘avais jamais vu ça. C’était un avion boite de nuit." "Ça dansait, ça chantait", précise sa compagne Estelle Mossely.

"Croire en ses rêves." Les deux champions olympiques sont revenus sur leur formidable parcours qui les a menés à ce doublé historique. Avec un message clair pour les générations futures : "Il faut croire en ses rêves et énormément travailler", précise la championne olympique des - 60 kg. "Les désillusions, les chutes, elles nous ont rendus plus forts, et ça a payé."

"On ne réalise pas encore." Dans leur bulle carioca depuis deux semaines, les boxeurs sont désormais confrontés à l’immense engouement populaire qu’ils ont suscité. Mais ils ont encore du mal à s’en rendre compte. "On ne rentre pas en héros non plus", plaisante Estelle Mossely, relayée par son fiancé qui "voit qu’il y a eu pas mal d’engouement" mais "ne réalise pas vraiment l’impact que ça a eu".

Professionnalisation, entreprise et surtout mariage. Pour le couple, place maintenant au repos, même si Tony Yoka se projette déjà sur un parcours parmi les professionnels. "J’ai fait le tour de la boxe amateur", confirme-t-il, avant de laisser la porte entrouverte quant à une possible participation aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. "Rien n’est impossible, maintenant que les pros sont autorisés à participer.

Pour sa future épouse, ingénieure informatique, l’avenir passe peut-être par la création d’une entreprise. "J’ai toujours eu ce souhait de créer ma propre société informaticienne, je vais réfléchir à tout cela", détaille-t-elle. Mais avant cela, comme promis, place au mariage ! Les festivités sont prévues pour le mois de décembre.