JO de Rio 2016 - Dopage : les nageurs russes Morozov et Lobintsev finalement repêchés, selon leurs représentants

  • A
  • A
JO de Rio 2016 - Dopage : les nageurs russes Morozov et Lobintsev finalement repêchés, selon leurs représentants
Vladimir Morozov, les JO sur le bras droit. @ ALEXANDER NEMENOV / AFP
Partagez sur :

Les deux nageurs suspendus par la fédération internationale de natation (Fina) avaient fait appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Nouveau rebondissement dans les affaires de suspension des sportifs russes pour les Jeux olympiques de Rio (5-21 août). Lundi, les représentants des nageurs russes Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev ont affirmé que les deux sportifs auraient finalement été autorisés en appel à participer aux JO. Les deux hommes avaient fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) de la suspension prononcée à leur encontre par la fédération internationale de natation (Fina)

Pas de confirmation de la Fina et du TAS. Si les deux instances officielles n'ont pas confirmé l'annonce des représentants des deux nageurs, ceux-ci ont été clairs : leurs nageurs seront à Rio. "Je peux confirmer que Lobintsev et Morozov ont l'autorisation de participer aux Jeux", a déclaré à l'agence de presse russe Interfax Andreï Mitkov, l'agent de Nikita Lobintsev. "Nous allons rencontrer les représentants du CIO pour discuter de la situation", a-t-il poursuivi. Artiom Patsev, l'avocat des deux nageurs, a pour sa part déclaré à l'agence TASS qu'ils avaient obtenu le feu vert de la Fina pour participer aux Jeux, sans toutefois mentionner le TAS dans ses déclarations.

Deux médaillés à Londres. Morozov, spécialiste du 100 m et 50 m nage libre et de dos, triple champion du monde en petit bassin, avait été médaillé de bronze du relais 4x100 m à Londres, accompagné par Lobintsev au sein du relais russe. Parmi tous les sportifs russes exclus des JO, les deux nageurs sont les premiers à avoir saisi le TAS pour faire appel. Depuis, le nombre de sportifs russes qui ont fait cette démarche est monté à 30.

Décision toujours pas définitive. Toutefois, selon une source proche du dossier, le CIO n'est pas tenu par cette éventuelle décision du TAS. L'appel avait en effet initialement été déposé contre la Fina et le CIO, mais seul l'appel contre la Fina avait été maintenu. "En théorie le CIO peut encore refuser leur participation", estime cette source contactée par l'AFP. De fait, le dernier mot reste au CIO, la règle 44 de la charte olympique lui donnant le droit d'accepter ou non chaque inscription, "à sa discrétion".

Le panel du CIO. Concrètement, concernant ce dossier du dopage d'Etat russe, le CIO a confié la tâche de valider les candidatures des sportifs russes non exclus par leurs Fédérations internationales respectives à un panel de trois de ses membres, qui devrait se prononcer vendredi au plus tard. Dans le cas de Morozov et Lobintsev, c'est ce même panel qui pourrait donc refuser leur inscription. Il faudra donc attendre encore un peu plus pour ce feuilleton se terminer.