JO de Rio 2016 - Décathlon : Kevin "Hercule" Mayer en argent

  • A
  • A
JO de Rio 2016 - Décathlon : Kevin "Hercule" Mayer en argent
@ Adrian DENNIS / AFP
Partagez sur :

Après les dix épreuves, l’athlète français n’a été devancé que par la mégastar de sa discipline, l’Américain Ashton Eaton. Et il pulvérise le record de France, qui datait de 1990. 

Au terme de ses dix travaux, Kevin Mayer est passé tout près de l’un des exploits les plus retentissants des Jeux olympiques de Rio. Mais finalement, l’athlète français s’est incliné grâce au recordman du monde du décathlon, l’Américain Ashton Eaton, après lui avoir mené la vie dure pendant les deux jours de compétition. Au final, Mayer remporte une formidable médaille de bronze. Et avec 8834 points, il explose le vieux record de France de France de Christian Plaziat (8576 points), qui tenait depuis 1990.

Dans la cour des grands. A 24 ans seulement, Kevin Mayer a montré pendant deux jours qu'il était un vraie bête de compétition. Pour réussir sa phénoménale performance, le "Hercule" français a battu quatre de ses records personnels, sur le 100 mètres, le 4002 mètres, le poids et la perche. Et il a réalisé huit de ses meilleures performances de la saison. Jusqu'au bout, il a titillé Ashton Eaton, le tenant du titre olympique et surtout le recordman du monde depuis les Mondiaux 2015 avec 9045 points. Avec 8834 points, Mayer devient le sixième meilleur performeur de tous les temps. Tout simplement...

"Une saveur d'or". "Il y a des épreuves qui sont passées toutes seules et d'autres où j'ai dû, excusez moi l'expression, me sortir les doigts du c... C'était très long...", a réagi Kevin Mayer après la course. "Avant le 1500 m, l'attente, j'allais au suicide. J'avais même pas envie de le faire tellement j'étais stressé. Mais quand j'ai été dedans, que j'ai senti l'arrivée, ce n'était que du bonheur. Finir si près d'un recordman du monde (Ashton Eaton, ndlr), d'un homme si humble, si fort et pourtant si gentil, pour moi c'est exceptionnel. Malheureusement je n'avais plus de jambes pour aller le chercher. C'est pas grave, cette médaille d'argent a une saveur d'or. C'est une médaille olympique à 24 ans... J'ai énormément d'entraînement encore pour aller chercher les plus grands."