JO de Rio 2016 : ces sportifs absents qui vont nous manquer (ou pas)

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : ces sportifs absents qui vont nous manquer (ou pas)
Rio aura aussi son lot d'absents. @ AFP
Partagez sur :

FORFAITS - Blessés, dopés, non-qualifiés, ou même apeurés par Zika, de nombreux sportifs ne seront pas à Rio cet été.

Pour les Jeux olympiques (5-21 août), Rio s’apprête à accueillir près de 10.500 athlètes issus de plus de 200 pays. Parmi eux, toutes les stars du sport mondial, présentes pour la course aux médailles. Toutes ? Pas tout à fait. De nombreux forfaits sont à déplorer, pour des raisons plus ou moins bonnes. On vous passe en revue les grands absents des Jeux olympiques 2016.

Les blessés

  • Roger Federer
    Suisse, tennis

S’il y en a bien un qui va nous manquer, c’est lui. Blessé au genou et forfait jusqu’à la fin de la saison, Roger Federer a peut-être laissé passer sa dernière chance de décroche l’or olympique en simple. Le Suisse de 34 ans, qui souhaite continuer plusieurs années, pourrait bien avoir du mal à se maintenir à son meilleur niveau jusqu’à Tokyo 2020. Une bien mauvaise nouvelle.

  • Teddy Tamgho
    France, triple saut

Teddy Tamgo forfait, c’est une grande chance de titre en moins pour la délégation française. Blessé lors des Championnats de France, le triple sauteur souffre d’une fracture du "condyle médial du fémur", et ratera Rio comme il avait raté Londres. Terrible.

  • Thibaut Pinot
    France, cyclisme

Après avoir quitté le Tour de France, Thibaut Pinot a dû renoncer à participer aux Jeux de Rio en raison d’une infection virale. Le coureur français, champion de France du contre-la-montre, aurait pourtant pu briller sur le parcours escarpé de la course en ligne.

  • Richard Gasquet
    France, tennis

Contraint d’abandonner au cours du tournoi de Wimbledon, Richard Gasquet ne sera pas remis de sa blessure au dos pour défendre sa médaille de bronze glanée à Londres en double masculin (avec Julien Benneteau). Il est remplacé par Benoît Paire en simple.

  • Laure Boulleau et Laura Georges
    France, football

L’équipe de France féminine ira à la chasse aux médailles sans deux de ses cadres défensives. Laura Georges et Laure Boulleau, blessées respectivement à la cuisse et au genou, ont toutes deux renoncé.

  • Alberto Contador
    Espagne, cyclisme

Sale été pour Alberto Contador. Tombé en début de Tour de France, contraint à l’abandon, l’Espagnol ne sera pas remis de ses blessures à temps pour les Jeux.

  • Sally Pearson
    Australie, 100 m haies

Blessée aux ischio-jambiers, l’Australienne championne olympique en titre du 100 mètres haies ne sera pas présente pour défendre son titre.

  • Javier Gomez
    Espagne, triathlon

Pour le quintuple champion du monde de triathlon, c’est un gros coup dur. L’un des favoris pour le titre s’est fracturé le bras gauche après une chute de vélo à la mi-juillet, à quelques jours seulement du début des Jeux.

Les non-qualifiés

  • Kenenisa Bekele
    Ethiopie, 5.000 m, 10.000 m, marathon

Triple champion olympique, quintuple champion du monde, recordman du monde du 5.000 mètres et du 10.000 mètres, la légende des courses de fond Kenenisa Bekele ne verra pas Rio. A 34 ans, l’Ethiopien n’a pas rempli les critères de sélection sur le marathon et ne s’est pas qualifié sur 10.000 mètres lors des sélections éthiopiennes. Ce fondeur d’exception nous manquera.

  • Kendra Harrison
    Etats-Unis, 100 m haies

Quel dommage ! Kendra Harrison, la pépite américaine du 100 mètres haies, a totalement raté ses sélections américaines et ne s’est pas qualifiée pour Rio. Pourtant, c’est bien elle qui a tout récemment battu le record du monde de la discipline, une performance vieille de près de trente ans ! Comme quoi, même les meilleurs peuvent se faire surprendre sur une course.

  • César Cielo
    Brésil, natation

Au Brésil, César Cielo est une icône. Mais malgré son record du monde du 50 mètres nage libre, le Brésilien n’a pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques.

  • James Magnussen
    Australie, natation

Idem pour la mégastar de la natation australienne. Le triple champion du monde James Magnussen, pas loin de battre le record du monde du 100 mètres nage libre il y a quelques années, ne s’est pas qualifié en individuel.

  • L’équipe espagnole masculine de handball

Celle-ci, c’est une énorme surprise. L’Espagne vice-championne d’Europe de handball a raté son ticket pour Rio d’un tout petit but lors du Tournoi de qualification olympique (TQO) qui l’opposait à la Slovénie et à la Suède. Cruel pour les Ibères, mais plutôt pas une mauvaise nouvelle pour les Experts.

  • Les équipes roumaines de gymnastique

Leur absence passera peut-être inaperçue, mais elle est significative du déclin de la gymnastique roumaine, 71 fois médaillée dans l’histoire des Jeux. La Roumanie ne sera pas présente dans les épreuves par équipes cette année. Ni chez les dames, ni chez les hommes.

Les dispensés

  • Stephen Curry, LeBron James, James Harden, Russell Westbrook, Kahwi Leonard, LaMarcus Aldridge, Chris Paul, Blake Griffin...
    Etats-Unis, basket

Les Américains méritaient bien une catégorie rien que pour eux. Comme à chaque édition, la liste des basketteurs américains forfaits est aussi interminable qu’impressionnante. Que des grands noms, comme d’habitude, mais que les Etats-Unis se rassurent, la liste des présents est tout aussi magique.

Les "apeurés", forfaits en raison du virus Zika

  • Jason Day, Dustin Johnson, Jordan Spieth, Rory McIlroy… tous les meilleurs golfeurs, en fait

Grâce aux golfeurs entre autres, on a pu ajouter une catégorie toute nouvelle à notre liste des absents. Malgré l’épuisement du virus Zika au Brésil, presque tous les meilleurs golfeurs du circuit ont mis en avant l’épidémie pour justifier leur forfait. Le Top 4 mondial sera absent, ainsi que de nombreux autres cadors du golf mondial. Le faible prize-money des JO y serait bien pour quelque chose…

  • Milos Raonic, Tomas Berdych, Simona Halep et d’autres joueuses et joueurs de tennis

Quelques joueurs de tennis, dont le finaliste de Wimbledon Milos Raonic ou le Tchèque Tomas Berdych, ont adopté la position des golfeurs. Le virus Zika s’est avéré être l’excuse parfaite pour les joueurs préférant se réserver pour le circuit principal. Le tournoi olympique de tennis, beaucoup moins bien doté financièrement que les compétitions habituelles, peine encore à attirer les meilleurs joueurs. Mais la crème de la crème sera bien là (Djokovic, Murray, Serena Williams…).

Les suspendus

  • Maria Sharapova
    Russie, tennis

Toujours du tennis, mais pas de Zika qui tienne cette fois-ci. Suspendue après un contrôle positif au meldonium, la championne de tennis ne sera logiquement pas présente à Rio.

  • Les athlètes russes

L'absence de l'athlétisme russe sera remarquée. 17 fois médaillée dont 8 fois dorée à Londres, la délégation russe a été suspendue par la fédération internationale d'athlétisme (IAAF). On notera l'absence de Yelena Isinbayeva, la meilleure sauteuse à la perche de l’histoire, ou encore d'Ivan Ukhov, champion olympique en titre du saut en hauteur. Sergey Shubenkov, champion du monde 2015 du 110 mètres haies, est également absent.

  • Les autres sportifs russes, mais pas tous

La liste est longue, et pas encore tout à fait complète. Depuis que le Comité international olympique (CIO) a décidé de laisser les fédérations internationales trancher sur le sort des sportifs russes, il s’avère compliqué de savoir qui sera là et qui sera absent. Mais certains grands noms sont d’ores et déjà suspendus, comme les nageurs Yuliya Efimova et Vladimir Morozov ou le cycliste Ilnur Zakarin.

  • Les haltérophiles bulgares

Ceux-la, on vous avoue qu’on les avait oubliés. Mais parmi les dopés suspendus, il n’y a pas que les Russes. Les haltérophiles bulgares ont tous été privés de JO après le contrôle positif de onze athlètes en 2015. La Bulgarie restera donc bloquée à 36 médailles olympiques glanées dans cette discipline.