JO de Rio 2016-Boxe : Tony Yoka qualifié pour les quarts de finale en +91 kg

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Boxe : Tony Yoka qualifié pour les quarts de finale en +91 kg
Une victoire encore et la médaille sera assurée.@ Yuri CORTEZ / AFP
Partagez sur :

Le Français a parfaitement lancé son tournoi dans la catégorie des +91kg. Une victoire supplémentaire et il serait assuré de remporter une médaille.

Le boxeur Tony Yoka, champion du monde en titre dans la catégorie des +91 kg, a idéalement lancé son tournoi aux Jeux olympiques de Rio, en s'imposant contre Laurent Jr. Clayton, représentant des Îles Vierges des Etats-Unis, samedi.

Combat maîtrisé, médaille en approche. Yoka s'est imposé sur décision unanime des trois juges, maîtrisant son combat de bout en bout. Au prochain tour, il affrontera le Jordanien Hussein Iashaish, vainqueur du Roumain Mihai Nistor, sur décision des juges (2-1). Le combat est programmé mardi et une victoire lui garantirait une première médaille aux Jeux.

"Je suis rentré dans les Jeux de belle manière". Je suis rentré dans les Jeux de belle manière je pense. J'ai gagné mon combat assez aisément. Je voulais tenter plusieurs choses sur le ring, histoire de me rassurer et que ça parte", a commenté le grandissime favori de l'épreuve. Il est le sixième Français engagé aux Jeux à atteindre au moins les quarts de finale : Christian M'Billi Assomo (-75 kg), et Sarah Ourahmoune (-51 kg) ont décroché leur place sur le ring, alors que Estelle Mossely (-60 kg) entre dans son tournoi dès les quarts. Sofiane Oumiha (-60 kg) a lui déjà passé le stade des quarts de finale, pour s'assurer une médaille. Souleymane Cissokho (-69 kg) tentera de l'imiter samedi dans la session de soir.

"Une superbe dynamique". "On s'entraide beaucoup. Il y a vraiment une superbe dynamique, avec beaucoup d'éléments moteurs", a estimé Yoka. En soirée, Elie Konki (-52 kg) sera également sur le ring pour une place en quarts de finale. Deux autres boxeurs tricolores sont qualifiés, mais en huitièmes de finale, Hassan Amzile (-64 kg) et Mathieu Bauderlique (-81 kg). Des dix engagés français, seul Paul Omba-Biongolo (-91 kg) s'est incliné.