JO de Rio 2016-Basket : les Français surclassés par l'Australie (66-87)

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Basket : les Français surclassés par l'Australie (66-87)
@ Mark RALSTON / AFP
Partagez sur :

Les hommes de Tony Parker ont été largement dominés par les Australiens, samedi, pour leur premier match du tournoi olympique.

Ils n'ont pas réussi à dissiper les craintes nées de leurs trois derniers matches amicaux, et autant de défaites. Malgré le retour de Tony Parker, les basketteurs français ont raté leur entrée aux Jeux de Rio, samedi, en sombrant face à l'Australie (66-87), qui n'est pourtant pas la plus redoutable équipe de leur groupe.

"T.P" n'a rien pu faire. Après un premier quart-temps catastrophique, les Bleus ont réussi à recoller à la mi-temps, grâce à 15 points marqués par leur capitaine (33-36), absent lors de la préparation olympique et qui dispute sa dernière campagne internationale.

Le plus dur est à venir. Mais ce sursaut s'est révélé insuffisant face à l'impact physique des "Boomers". Distancés de 13 points à la fin du troisième quart-temps, les Bleus n'ont jamais réussi à revenir. Un résultat d'autant plus inquiétant que leurs matches les plus difficiles sont encore devant eux. Les basketteurs tricolores affronteront notamment la Serbie mercredi, puis l'ogre américain dimanche prochain, deux adversaires redoutables. Une victoire contre l'Australie leur aurait donné plus de chances de ne pas terminer quatrièmes de leur groupe, et ainsi s'éviter un adversaire trop périlleux pour les quarts de finale.

"Relever la tête". "Il va falloir vite relever la tête", a réagi l'ailier de l'équipe de France, Mickaël Gelabale. "On a joué avec la même agressivité [que les Australiens] pendant seulement cinq minutes. Le reste du temps, on les a laissés nous marcher dessus. Il faut jouer en équipe et aller au charbon." Le sélectionneur, Vincent Collet, a quant à lui estimé que le prochain match des Bleus, contre la Chine, lundi, serait l'occasion de se ressaisir. "Offensivement, on est capables de faire bien mieux mais c'est surtout dans la cohésion défensive qu'il faudra s'améliorer pour gagner."