JO de Rio 2016-Athlétisme : Ayana battue, la Kényane Vivian Cheruiyot championne olympique du 5.000 m

  • A
  • A
JO de Rio 2016-Athlétisme : Ayana battue, la Kényane Vivian Cheruiyot championne olympique du 5.000 m
Cheruiyot et Obiri pour un doublé kényan !@ Jewel SAMAD / AFP
Partagez sur :

À la surprise générale, l'Éthiopienne Almaz Ayana, ultra-favorite, a craqué sous la pression des deux Kényanes Cheruiyot et Obiri, respectivement en or et en argent.

La Kényane Vivian Cheruiyot a été sacrée vendredi à Rio championne olympique du 5.000 m, empêchant l'Ethiopienne Almaz Ayana (3e) de réussir le doublé 5000/10.000 m. En 14 min 26 sec 17/100 (record olympique), Cheruiyot a devancé sa compatriote Hellen Obiri (14:29.77) et Ayana (14:33.59) pour s'adjuger l'or, quatre ans après l'argent des Jeux de Londres. 

Ayana a craqué. Donnée favorite de la course, Ayana a commencé à se détacher avant le passage aux 1800 puis a maintenue une avance d'environ quatre ou cinq secondes sur ses poursuivantes kényanes jusqu'aux 4.000 m où elle a commencé à craquer. L'Éthiopienne a alors été dépassée par les deux Kényanes en moins d'un tour et s'est ensuite accrochée pour préserver la 3e place, s'assurant une deuxième médaille à Rio après l'or du 10.000 m, la plus longue des distances de la piste. L'Éthiopienne Tirunesh Dibaba reste donc la seule femme à avoir réalisé le doublé du demi-fond long, aux JO de 2008 à Pékin.

En ouverture des compétitions d'athlétisme, Ayana avait pulvérisé le record du monde du 10.000 m (29 min 17 sec 45), vieux de 22 ans. Après sa démonstration, elle avait juré, par l'intermédiaire de son entraîneur, qu'elle était "pure comme le cristal" et que ses performances ne venaient que de Dieu et de son dur travail à l'entraînement.