JO-5.000 mètres : elles chutent, s'entraident, terminent péniblement... et sont repêchées

  • A
  • A
JO-5.000 mètres : elles chutent, s'entraident, terminent péniblement... et sont repêchées
Abbey D'Agostino tombe dans les bras de Nikki Hamblin à l'arrivée.@ PEDRO UGARTE / AFP
Partagez sur :

ESPRIT OLYMPIQUE - Deux athlètes du 5.000 mètres ont trébuché, mardi, en pleine course à Rio. L'une a aidé l'autre à finir sa couse, ce qui leur a valu d'être repêchées.

C'est une des belles histoires que savent produire les Jeux. Mardi, stade olympique, Rio. Les séries du 5.000 mètres ont commencé depuis deux minutes quand l'athlète néo-zélandaise Nikki Hamblin chute. Elle emporte avec elle celle qui se trouvait à sa suite, l'Américaine Abbey D'Agostino. Celle-ci se relève et aide sa consœur à faire de même.

Souffrant du genou, elle quitte le stade en fauteuil. Mais dès les premières foulées, Abbey D'Agostino boite, blessée au genou droit et est même obligée de s'arrêter. Elle s'assoit alors sur la piste. C'est cette fois au tour de la Néo-Zélandaise de venir la réconforter avant de reprendre sa course. L'Américaine finit par se relever et termine sa course avant de tomber dans les bras de Nikki Hamblin. Mais les deux femmes ont franchi la ligne d'arrivée avec beaucoup de retard (16'43''61 pour Hamblin ; 15'04''35 pour D'Agostino), loin derrière l'Ethiopienne Almaz Ayana (15'04"35). L'Américaine quitte même le stade en fauteuil.

Elles pourront participer à la finale vendredi. L'histoire aurait pu finir de cette triste manière. Mais c'était sans compter sur la décision de l'IAAF, l'association internationale des fédérations d'athlétisme, de repêcher les deux infortunées mais solidaires athlètes pour la finale de cette épreuve prévue vendredi. L'Autrichienne Jennifer Wenth, également gênée dans sa course par l'incident a eu le droit à la même faveur.