JO 2024 : Los Angeles mise sur le soleil comme symbole

  • A
  • A
JO 2024 : Los Angeles mise sur le soleil comme symbole
Le logo de la candidature de Los Angeles pour les JO 2024 met le soleil à l'honneur.@ @LA2024
Partagez sur :

RIVAL - Los Angeles, l'une des villes rivales de Paris pour l'obtention des Jeux olympiques 2024, a également dévoilé son projet, mercredi.

Comme Paris, qui a placé la Tour Eiffel sur son logo de candidature, Los Angeles n'a pas pris de risque. La ville californienne, surnommée la "Cité des anges", a elle mis en vedette un... ange, baigné de soleil. Ce symbole, plutôt réussi lui aussi, s'accompagne d'un hashtag de circonstance #Followthesun (#Suivezlesoleil). Les promoteurs de la campagne y sont allés franco sur la qualité de la candidature. "L'essence de Los Angeles est d'imaginer ce qui va se passer dans le futur, LA 2024 offre quelque chose d'unique pour le mouvement olympique : la possibilité d'imaginer de nouveaux Jeux pour une nouvelle ère", a ainsi considéré son président Casey Wasserman, lors d'une conférence de presse téléphonique. "LA 2024 peut être l'un des rendez-vous olympique qui transforme le plus le mouvement olympique, nous invitons le monde à suivre le soleil vers de nouveaux JO."



Le climat au cœur du projet. Comme les trois autres villes-candidates Budapest, Paris et Rome, Los Angeles avait jusqu'à mercredi pour déposer son projet de candidature auprès du Comité international olympique (CIO). Le document de 60 pages remis présente les sites de compétition, comme l'a fait Paris, les dates de la quinzaine olympique (19 juillet au 4 août) et surtout un message d'optimisme articulé notamment autour du climat californien et de la trace laissée dans l'histoire olympique par les JO 1984.

Des sites prestigieux. "LA est l'une des villes-candidates les mieux préparées, si non la ville la mieux préparée dans l'histoire, pour être candidate avec 97% des sites déjà existants ou déjà planifiés", insiste Casey Wasserman. Si Los Angeles devait organiser les JO d'été pour la troisième fois de son histoire, après 1932 et 1984, le centre-ville de la métropole californienne serait le coeur de l'événement avec pour l'athlétisme le Coliseum, pour les sports collectifs le Staples Center ou pour les sports de combat le Centre des conventions. Le Village olympique serait lui installé dans les résidences universitaires de UCLA, tandis que les organisateurs ont retenu des sites emblématiques comme Santa Monica (beach-volley), les collines d'Hollywood (golf) et le Rose Bowl de Pasadena (football).