JO 2024 : dernière répétition pour Paris et Los Angeles au Danemark

  • A
  • A
JO 2024 : dernière répétition pour Paris et Los Angeles au Danemark
"On a tout pour réussir le projet d'un point de vue des attentes des fédérations internationales", selon Tony Estanguet@ Lionel BONVANETURE/AFP
Partagez sur :

Le CIO souhaite attribuer, dès septembre prochain, une session olympique aux deux villes actuellement candidates aux JO 2024 et 2028. Reste à savoir dans quel ordre. 

Plus que six mois avant de savoir qui de Paris ou Los Angeles se verra attribuer les Jeux olympiques de 2024. Les deux villes passent un nouveau grand oral mardi lors de la convention SportAccord à Aarhus, au Danemark, devant les fédérations internationales.

Une présentation de dix minutes. Mais cette année, le Comité international olympique (CIO) réfléchit à une attribution simultanée des Jeux 2024 et 2028, pour ne pas perdre deux bonnes candidatures. Paris et Los Angeles tenteront de convaincre les grandes fédérations présentes au Danemark pour la grand-messe annuelle des instances durant une présentation de dix minutes. Le tout sous la présidence de Patrick Baumann, membre suisse du CIO, à la fois secrétaire général de la Fédération internationale de basketball (Fiba), président de SportAccord et président de la Commission d'évaluation... des JO 2024.

Paris soutient une réforme de l'attribution des Jeux. "Paris apporte son soutien au CIO pour revoir le processus de désignation des villes candidates", a déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo, à l'issue d'une rencontre avec le président de l'instance, Thomas Bach puis avec le groupe de travail chargé de réfléchir à une possible double attribution. "Nous soutenons (la révision) du processus car nous sommes partenaires du CIO", a indiqué Tony Estanguet, coprésident de la candidature parisienne, rappelant cependant que "Paris continue de rester concentré sur 2024 car nous pensons que Paris est le meilleur endroit pour organiser les JO-2024". 



Un même cas de figure 100 ans plus tôt. Un double vote ne serait pas une première : le baron Pierre de Coubertin, demandant une dernière faveur à ses pairs avant de quitter la scène après les Jeux de 1924, avait obtenu le 2 juin 1921, lors de deux votes séparés d'une heure, que la session accorde les JO 1924 à Paris et ceux de 1928 à Amsterdam. Tout en promettant les JO 1932 à Los Angeles.