JO 2018 - patinage : Papadakis-Cizeron deuxièmes en danse sur glace après le programme court

  • A
  • A
Partagez sur :

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont décroché une deuxième place lors du programme court de danse sur glace lundi, derrière leurs grands rivaux canadiens.

Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont pris la deuxième place de la danse sur glace après le programme court, derrière leurs rivaux n°1 les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, lundi aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Quelques points d'écart. Les doubles champions du monde français ont obtenu un score de 81,93, quand les Canadiens, champions olympiques en 2010 à Vancouver, ont totalisé 83,67 points, signant un nouveau record du monde. Les deux couples, qui se connaissent parfaitement puisqu'ils sont également partenaires d'entraînement, devancent assez largement les Américains Madison Hubbel et Zachary Donohue, troisièmes avec un score de 77,75.

Retrouvez leur prestation : 



Quelques manques de synchronisation. Lors de la première manche, les Français ont manqué de synchronisation sur certaines figures, sur un medley d'Ed Sheeran. Les Canadiens, qui patinent ensemble depuis 1997 et sont aussi vice-champions olympiques à Sotchi il y a quatre ans, ont eux réalisé un programme parfait sur un cocktail samba-rumba-cha cha. Papadakis et Cizeron, qui représentent l'une des principales chances de titre français, auront l'occasion de rattraper leur retard (1,74 points) lors de la danse libre programmée mardi et qui est généralement leur point fort. 

Une bataille au sommet. Malgré ce léger retard, le début de saison sans faute de Papadakis et Cizeron incite toutefois à l'optimisme pour les Français. Chahutés l'hiver dernier par le retour à la compétition de Virtue et Moir qui les ont délogés du trône mondial, ils ont idéalement repris la main cette saison, en s'offrant leur toute première victoire sur leurs partenaires d'entraînement en finale du Grand Prix à Nagoya. La deuxième paire française, Marie-Jade Lauriault et Romain Le Gac, s'est également qualifiée pour le libre et pointe à la 18ème place après le court.

Un costume qui fait des siennes

"Mon pire cauchemar". "Ça m'a beaucoup déconcentrée, mon pire cauchemar est arrivé aux Jeux olympiques", a regretté Gabriella Papadakis  en conférence de presse, revenant sur son costume qui s'est détaché laissant apparaître un de ses seins. "C'est arrivé dans les premières secondes du programme, je me suis dit que je n'avais pas le choix, qu'il fallait continuer, c'est ce qu'on a fait, a-t-elle raconté. On peut être fiers de nous parce qu'on a été capables de faire une super performance malgré ce qui est arrivé."