JO 2018 - Ski par équipes : la France échoue au pied du podium, la Suisse en or

  • A
  • A
JO 2018 - Ski par équipes : la France échoue au pied du podium, la Suisse en or
Alexis Pinturault, visiblement fatigué à la fin de ces Jeux, réconforte Clément Noël, abonné aux quatrièmes places.@ Martin BERNETTI / AFP
Partagez sur :

Opposée à la Norvège en petite finale, l'équipe de France de ski n'a pu décrocher le bronze, vendredi à Pyeongchang. En demies, les Bleus sont tombés contre la Suisse, sacrée championne olympique.

JO 2018

La fin de ces Jeux leur laissera sûrement un goût amer. Après le tir groupé au pied du podium sur le slalom jeudi (4e, 5e et 6e), les Bleus ont pris la quatrième place de l'épreuve par équipes, samedi à Pyeongchang. Alexis Pinturault, Tessa Worley, Clément Noël et Adeline Baud-Mugnier se sont inclinés contre la Norvège en petite finale. La Suisse, emmenée par ses médaillés d'argent de slalom Wendy Holdener et Ramon Zenhaeusern, a quant à elle remporté l'épreuve, qui faisait en Corée son apparition aux Jeux olympiques.

Les Bleus battus par la Suisse en demies. L'équipe de France, championne du monde en titre, s'avançait pourtant avec quelques certitudes : Alexis Pinturault, médaillé d'argent sur le combiné et de bronze sur le géant, et Clément Noël, étonnant quatrième du slalom, abordaient cette dernière épreuve de ski alpin en forme. Tessa Worley et Adeline Baud-Mugnier beaucoup moins. Un constat qui s'est vérifié dès la première course. Face au Canada en huitièmes de finale, les garçons ont apporté les deux points - et surtout le chrono - suffisants pour se qualifier (2-2). Mais dès les quarts contre l'Italie, les filles ont cependant passé la vitesse supérieure, contrairement à "Pintu", visiblement fatigué à la fin de ces Jeux (3-1). Sauf qu'en demies, la France est tombée sur bien plus fort qu'elle, avec les redoutables Suisses de Ramon Zenhaeusern et Wendy Holdener, tous deux médaillés d'argent sur le slalom (3-1).

Trois médailles et puis s'en va. Restait donc une médaille de bronze à saisir. Face à la Norvège, Tessa Worley et Adeline Baud-Mugnier ont fait le boulot... Mais Alexis Pinturault, battu pour la troisième fois en quatre courses, et le jeune Clément Noël ont dû s'avouer vaincus contre Sebastian Foss Solevaag et Leif Kristian Nestvold-Haugen (2-2). Au chrono, pour douze centièmes, le bronze a donc échappé aux Bleus. L'équipe de France de ski alpin termine ainsi sa campagne olympique avec trois breloques, soit une de plus qu'à Sotchi. Mais le sac à médailles de la délégation tricolore en contient toujours quinze, quand celui de la Norvège en compte 38, record absolu.

La Suisse dans l'histoire des JO. La Suisse, elle, restera dans l'histoire comme la première nation championne olympique de slalom parallèle par équipes. En finale, l'équipe helvétique n'a laissé aucune chance à l'Autriche, dépourvue de sa superstar Marcel Hirscher, en s'imposant 3-1, grâce aux victoires de Holdener face à Katarina Gallhuber, du géant Zenhaeusern (2,02 m) face à Michael Matt et de Daniel Yule face à Marco Schwarz. Seule Denise Feierabend s'est inclinée, face à Katharina Liensberger. La Suède, grande favorite avec Andre Myhrer et Frida Hansdotter, dorés sur le slalom, est quant à elle allée au tapis dès les quarts (4-0 face à l'Autriche).