JO 2018 : espoirs bleus, dopage et show américain... le résumé de la nuit

  • A
  • A
JO 2018 : espoirs bleus, dopage et show américain... le résumé de la nuit
@ AFP
Partagez sur :

Plusieurs Français, Alexis Pinturault en tête, peuvent espérer une médaille après la descente du combiné, disputée mardi matin. Par ailleurs, l’Américaine Chloe Kim a marqué les esprits dans le halfpipe.

LA NUIT DES JEUX

Enfin, les épreuves de ski alpin ont débuté mardi matin à Pyeongchang ! Le vent s’étant légèrement calmé, la descente du combiné a pu avoir lieu, avec de bons résultats pour les Français, à confirmer lors du slalom à 7 heures, heure française. La matinée olympique a également été marquée par la performance surréaliste de l’Américaine Chloe Kim sur le halfpipe, en snowboard, mais aussi par le tout premier contrôle positif des JO.

Bleus de chauffe. Alexis Pinturault avait tendance à craquer lors des grands rendez-vous ? Le Français a montré mardi matin lors de la descente du combiné qu’il pouvait aussi avoir un mental d’acier. Épatant dixième de la course, seulement précédé par des spécialistes de la descente, il touche du doigt la médaille et peut même rêver d’or. Il va tout de même devoir se méfier de l’Autrichien Marcel Hirscher, qu’il ne devance que de 28 centièmes.

Les autres Français peuvent aussi rêver du podium. Thomas Mermillod-Blondin, excellent technicien, n’est ainsi qu’à 1’’65 de la tête. Victor Muffat-Jeandet est plus loin, à 2’’33, mais lui aussi est un maître entre les piquets. Et il n’aime rien tant qu’opérer des remontées fantastiques.


Elle a soufflé le show. En halfpipe, il y a elle et les autres. On ne peut donc pas dire que la victoire de la snowboardeuse Chloe Kim dans le demi-tube du parc Phoenix soit une surprise. L’Américaine de 17 ans a écrasé la compétition, frôlant le run parfait lors de son troisième passage, avec un score de 98,25 points, sur 100 possibles. Une belle histoire pour celle dont les parents ont émigré aux Etats-Unis en 1982, en provenance de… Corée du Sud. A Pyeongchang, celle qui parle le coréen, mais aussi le français, était donc un peu comme chez elle.

Les deux Françaises qualifiées n’ont donc pas créé l’exploit. Mirabelle Thovex (la petite sœur de Candide, la superstar du ski freestyle), a terminé neuvième (63 points), juste devant Sophie Rodriguez (50,50).

Il a jeté un froid. C’est une triste première dont le Japonais Kei Saito est l’auteur à Pyeongchang. Ce spécialiste du short-track est devenu le premier sportif de son pays à être contrôlé positif lors de Jeux d’hiver. Il est aussi le premier athlète pris pour dopage lors de ces JO 2018. Un contrôle positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, qui lui vaut une suspension provisoire et l’a amené à quitter le village olympique. Par la toute petite porte.

Le programme du reste de la journée (avec les Français engagés) :

(7h) Ski alpin : combiné, slalom Victor Muffat-Jeandet, Alexis Pinturault, Thomas Mermillod Blondin, Maxence Muzaton
(8h40) Hockey sur glace : Canada-Finlande, phase de groupes dames
(9h30, finale à 13h25) Ski de fond : sprint classique dames Aurore Jean
(10h05, finale à 13h34) Ski de fond : sprint classique hommes Richard Jouve, Baptiste Gros, Lucas Chavanat
(11h, finale à 13h09) Short-track : 500 m dames
(11h26) Short-track : 1.000 m hommes, séries Thibaut Fauconnet, Sébastien Lepape
(11h30) Luge : monoplace dames, 3ème et dernière manches
(12h) Patinage de vitesse : 1.500 m hommes Alexis Contin
(12h05) Curling : double mixte, finale : Canada-Suisse
(12h26) Short-track : 500 m dames, demi-finales
(12h32) Short-track : relais 5.000 m hommes, séries
(13h07) Short-track : 500 m dames, finale
(13h10) Hockey sur glace : États-Unis-Athlètes olympiques de Russie, phase de groupes dames