JO 2018-Biathlon : Martin Fourcade champion olympique de la poursuite

  • A
  • A
Partagez sur :

Seulement 8ème du sprint dimanche, Martin Fourcade a remporté la poursuite, lundi. C'est sa troisième médaille d'or aux JO, soit autant que Jean-Claude Killy.

JO 2018

Une réponse de champion. Voilà ce qu'a apporté lundi Martin Fourcade. Au lendemain de sa décevante 8ème place sur le sprint, le porte-drapeau de la délégation française aux Jeux olympiques de Pyeongchang a remporté la poursuite, lundi. Le leader de la Coupe du monde conserve ainsi son titre olympique obtenu il y a quatre ans à Sotchi. Il s'agit également de son troisième titre olympique, puisqu'il avait aussi décroché l'or sur l'individuelle en Russie. Trois médailles d'or, cela en fait l'égal dans l'histoire du sport français de Jean-Claude Killy, seul athlète français à trois titres olympiques aux Jeux d'hiver. Fourcade a devancé lundi le jeune Suédois Sebastian Samuelsson (+12") et l'Allemand Benedikt Doll (+15"), auteurs comme le Tricolore d'une seule faute au tir. Deux heures après la médaille de bronze d'Anaïs Bescond sur la même épreuve de poursuite, cette nouvelle médaille du biathlon français permet de porter le total tricolore à trois breloques.



Le plus fort au tir et sur les skis. Fourcade, dont le sprint samedi avait été plombé par trois erreurs dès le premier tir couché, n'a cette fois pas commis la même erreur. Une faute, une seule, sur le premier tir couché. Placé dans la première partie de la course, le Français, qui s'élançait avec 22 secondes retard, a fait la différence sur le premier tir debout. Arrivé sur le pas de tir dans les skis de l'Allemand Arnd Peiffer, champion olympique du sprint, Fourcade a été le seul parmi les hommes de tête à réaliser un sans-faute, ce qui lui a permis de s'isoler en tête. Le Tricolore a effectué les deux derniers tours de piste tout seul, avec un nouveau sans-faute sur le deuxième tir debout. Alors que ses adversaires n'étaient pas encore installés en face des cibles, Fourcade pouvait lever le poing pour signifier d'ores et déjà sa revanche…



Desthieux 7ème, Johannes Boe 21ème… Cette revanche, Fourcade l'a prise avant tout sur lui-même. Car si Samuelsson et Doll ont fini pas si loin, le quatrième, le Norvégien Tarjei Boe, finit lui à plus d'une minute ! Son frère, Johannes, rival de Fourcade sur la Coupe du monde, est lui à près de trois minutes (21ème, +2'51"). Les autres Ttricolores, eux, ont connu des fortunes diverses. Simon Desthieux a longtemps été en lice pour la médaille avant de payer cher ses deux erreurs sur le tir debout. Il finit 7ème, à 1'03". Parti 27ème, Antonin Guigonnat est parvenu à se hisser dans le top 20 (19ème à 2'36"). Jamais dans le coup, Quentin Fillon Maillet, qui avait terminé 48ème du sprint, a fait à peine mieux (44ème) après avoir perdu toutes ses chances dès le premier tir couché (3 fautes). Prochain rendez-vous pour Martin Fourcade, jeudi, avec l'individuelle (20 km), épreuve dont il est également tenant du titre…