JO 2016 : Agnel scandalisé par la participation éventuelle de nageurs suspectés de dopage

  • A
  • A
JO 2016 : Agnel scandalisé par la participation éventuelle de nageurs suspectés de dopage
Yannick Agnel avant l'Open de France le 3 juillet 2016.@ Thierry Zoccolan / AFP
Partagez sur :

Le nageur français Yannick Agnel, a manifesté son incompréhension face à l'indécision qui flotte autour de ses homologues accusés de dopage.

Le champion Yannick Agnel est très remonté contre la gestion du dopage par les institutions olympiques. Les représentants de deux nageurs russes, Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev, ont clamé qu'ils participeraient bien aux Jeux Olympiques de Rio. Les sportifs ont pourtant été éliminés par la Fédération internationale de natation, suite aux révélations du rapport McLaren sur l'usage massif du dopage en Russie. Les instances officielles n'ont cependant pas confirmé cette participation, le Tribunal arbitral du sport (TAS) n'a pas fini de rendre son verdict dans les demandes d'appel des sportifs russes.

Flagrant délit. Le cas du Coréen Park Tae-hwan, quadruple médaillé olympique autorisé finalement par le TAS à participer aux Jeux, énerve aussi Yannick Agnel. "Je ne sais plus quoi dire, ils participent, ils ne participent pas. Au final, ça veut dire que quand on est dopé on peut quand même aller aux jeux Olympiques" vitupère le champion français. Il s'agit pourtant d'un cas totalement à part, puisque le nageur coréen a été suspendu 18 mois après un contrôle positif à la testostérone en 2014. Il a donc "purgé" sa peine et sa tricherie passée n'est pas reliée au système de dopage russe.