Jeux olympiques : la porte reste ouverte pour Yannick Agnel

  • A
  • A
Jeux olympiques : la porte reste ouverte pour Yannick Agnel
Yannick Agnel se laisse la possibilité de décliner la sélection@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

La Fédération française de natation a réservé une place à Yannick Agnel pour participer au 200 mètres à Rio... s'il le souhaite.

Le flou reste présent. Yannick Agnel participera bien aux Jeux olympiques de Rio. Mais sur combien d'épreuves s'alignera-t-il ? Après plusieurs jours d'incertitude, la Fédération française de natation n'a toujours pas établi si le champion olympique de 2012 défendrait son titre sur 200 mètres nage libre. Agnel est qualifié pour le relais... et reste sélectionnable sur l'épreuve individuelle.

"Nous n'avons toujours pas discuté avec Agnel", a expliqué mercredi Jacques Favre, directeur technique national de la FFN. Il venait de dévoiler la sélection française pour les Jeux olympiques de Rio. Une liste qui ne vient pas mettre un terme à l'imbroglio né la semaine dernière lors des championnats de France, à Montpellier. Yannick Agnel avait été classé troisième de la finale du 200 mètres nage libre, alors que les images de télévision montraient nettement qu'il était plus rapide que Jordan Pothain, classé deuxième.

Repêché... pour mieux se désister ? "L'hypothèse la plus probable est qu'il a mal touché la plaque (de chronométrage, NDLR)", expliquait Alain Bernard, champion olympique du 100 mètres en 2008, aujourd'hui retraité.


Alain Bernard : "L'hypothèse la plus probable...par Europe1fr

Mais face à la polémique, la Fédération était rapidement intervenue pour se réserver la possibilité de qualifier Agnel pour les Jeux olympiques. "C'est à lui de décider de son programme", assure désormais Jacques Favre.

"Si je suis repêché, c’est très bien, mais ça ne m’empêchera pas de me désister sur ce 200m en individuel, pour me concentrer sur le 4x200, qui a de grandes chances de médaille", expliquait Agnel lundi au micro de RMC. "Aujourd'hui, je ne suis pas compétitif pour aller chercher la plus belle des médailles", estime celui qui n'écarte pas une retraite des bassins après les Jeux.