Un Bolt "extraterrestre"

  • A
  • A
Un Bolt "extraterrestre"
@ Montage L'Equipe/As
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - Les journaux saluent lundi matin la victoire du Jamaïcain en finale du 100 m.

Comment trouver encore des mots pour décrire les performances d'Usain Bolt, qui a conservé dimanche son titre olympiqueen signant le deuxième chrono le plus rapide de tous les temps (9"63) ? C'est le défi qui a été proposé aux éditorialistes et journalistes du monde entier. Le quotidien sportif L'Equipe s'en tire avec un recours à l'anglais à sa Une : "The greatest", soit "le plus grand". "The greatest", c'est aussi un clin d’œil à la légende de la boxe Mohamed Ali, dont c'est le surnom.

"Bolt est redevenu Bolt"

Une légende, Usain Bolt en est déjà une, assurément, comme le souligne le quotidien jamaïcain The Jamaica Observer sur son site Internet. Et, sur la piste de Londres, lundi soir, Bolt en a écrit l'un des plus beaux chapitres. "Son exploit d'hier (de dimanche), dans un nouveau record olympique (9"63), à 5 centièmes de son record du monde de 2009 est bien plus admirable que celui de 2008 (à Pékin)", écrit le journaliste de L'Equipe Nicolas Herbelot dans son éditorial. "Bolt a douté. Bolt s'est blessé, Bolt a failli se perdre. Mais Bolt est redevenu Bolt car Bolt a l'atout ultime. Une aptitude mentale à jongler avec la pression, à jouer avec la réalité et défier le possible."

>>> A LIRE : Bolt, l'explication d'une légende

Bolt en Une de Marca

© Marca

Pour décrire la nouvelle victoire de Bolt, le champ lexical s'étend au-delà de la Terre. "Il n'est pas évident que l'on trouve un jour sur cette planète un autre Usain Bolt", écrit ainsi Nicolas Herbelot. De son côté, le quotidien espagnol Marca barre sa Une d'un "Cosmico Bolt" ("Cosmique Bolt") tandis que son concurrent As reprend le surnom de héros de Bolt "Relampago Bolt" ("Lightning Bolt", Bolt "La Foudre"), avec, comme illustration, Bolt en train de réaliser son fameux geste. Pour le journal italien La Gazzetta dello Sport, le Jamaïcain a "volé sur Londres". Malgré son exploit majuscule, Bolt doit partager certaines Unes avec des héros locaux. C'est le cas en Italie avec l'équipe masculine de fleuret mais aussi en France où le fondeur Mahiédine Mekhissi-Benabbad, médaillé d'argent sur le 3.000 m steeple, s'invite à ses côtés dans le quotidien Le Parisien.
Murray The Sun

© The Sun

Mais c'est surtout vrai outre-Manche où certains journaux britanniques, comme The Daily Telegraph, The Sun ou The Daily Express, lui ont préféré le tennisman Andy Murray, vainqueur du tournoi olympique de Wimbledon face au n°1 mondial, le Suisse Roger Federer. Mais certains journaux britanniques ont fait fi de tout patriotisme et ont mis les petits plats dans les grands pour célébrer Bolt.
Bolt en Une de The Times

© The Times

C'est le cas de The Guardian, qui montre une photo de Bolt, index droit levé, avec ce titre : "9.63 breathtaking seconds" ("9 secondes 63 à couper le souffle"). Plus fort encore, le très prestigieux Times a réalisé une Une exceptionnelle avec ce simple titre "Rocket man" ("l'homme fusée") et le cliché de l'arrivée du 100 m recto-verso. Avec Bolt, les images parlent plus encore que les mots.