Quelle enveloppe pour les médaillés français ?

  • A
  • A
Quelle enveloppe pour les médaillés français ?
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - Europe1.fr a calculé ce que va dépenser l'Etat pour les athlètes tricolores.

Les Jeux sont terminés. Après la joie des podiums, il est temps de demander l'addition. Avec 34 médailles (dont onze en or), l'Etat va devoir débourser une belle enveloppe pour les athlètes tricolores. Sachant qu'une breloque en or rapporte 50.000 euros, 20.000 pour l'argent et 13.000 pour le bronze, Europe1.fr a sorti sa calculette. 

Les remplaçants et relayeurs également récompensés

Joint par Europe1.fr, le ministère des Sports rappelle quelques règles pour les médaillés olympiques. Tous les joueurs d'une équipe d'un sport collectif percevront la même somme. Ainsi, les 15 handballeurs qui ont remporté le titre olympique toucheront 50.000 euros chacun (soit 750.000 pour toute l'équipe).

Handball

De même, le ministère des Sports confirme que les nageurs qui ont pris part au relais hériteront du même pécule que les autres. Si Alain Bernard n'a pas disputé la finale du 4x100 m nage libre et s'il n'était pas sur le podium après la course, il touchera quand même 50.000 euros (les Français ont remporté le relais devant les Américains, Ndlr) pour avoir participé aux séries.

2.327.000 euros au total

Au tennis, on observe la même règle. La paire Tsonga-Llodra, battue en finale du double messieurs coûtera 40.000 euros à l'Etat (20.000 chacun). Même raisonnement pour les rameurs Dorian Mortelette et Germain Chardin qui ont décroché l'argent en deux de pointe.

>>> A LIRE : Ce qu'il faut retenir des JO des Bleus

Si on additionne tous les médaillés français de Londres, l'Etat va devoir débourser la somme de 2.327.000 euros. N'oublions pas que ces primes sont imposables et que les athlètes en reverseront donc une partie à la fin de l'année.

Agnel médaille d'or des primes

Agnel
Si on scrute le tableau des médaillés français, le nageur Yannick Agnel, véritable révélation de ces Jeux, est l'athlète tricolore qui touchera le plus de primes. Avec trois médailles (deux en or sur 200 m nage libre et dans le relais 4X100 m et une en argent sur le relais 4x200 m) décrochées, il repartira de Londres avec 120.000 euros. Suivent Camille Muffat avec 83.000 euros (une médaille d'or, une en argent et une en bronze) et les relayeurs Leveaux, Lefert et Stravius avec 70.000 euros.