Les Experts, la série reprend

  • A
  • A
Les Experts, la série reprend
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - Les handballeurs français vont défendre leur titre olympique, dimanche, face à la Suède.

Balic face à la France (930x620)

© REUTERS

Le 24 janvier dernier, l'équipe de France de handball s'inclinait face à la Croatie (29-22) et abandonnait son titre de championne d'Europe. Vendredi soir, elle a battu cette même Croatie en demi-finales du tournoi olympique (25-22). En un peu plus de six mois, les Bleus sont redevenus les Experts, cette équipe à la défense intraitable et au mental d'acier.

"Je veux bien répéter à tout le monde ce que (le Croate) Ivano Balic (photo) est venu me dire à l'oreille à la fin du match", a confessé le coach français, Claude Onesta, à l'issue de la rencontre. "Il m'a dit: "c'est la meilleure équipe de tous les temps". Il a l'air de connaître le handball. Je vais me le garder et penser qu'il n'a peut-être pas tort."

Un Omeyer de gala dans les buts

Omeyer face à la Croatie (930x620)

© REUTERS

Cette "meilleure équipe de tous les temps", comme l'a surnommée Balic, a pris le match par le bon bout et a rapidement mené 5-1 après dix minutes de jeu. Dès le début de la rencontre, un homme s'est mis en évidence, un homme ou plutôt une muraille, Thierry Omeyer, qui a terminé la rencontre avec un taux d'arrêt proche des 50% (19 arrêts sur 41 tirs croates).

Même si les Croates, troisièmes du dernier Euro, ont recollé à un but peu après la pause (12-11), les joueurs de Claude Onesta ont fait la différence à une dizaine de minutes de la fin, avec notamment deux buts très importants de Daniel Narcisse.

Les Bleus battent la Croatie (25-22) :

"Pour une équipe lézardée, pour un (Thierry) Omeyer sur le déclin, c'est pas mal", a souri Onesta à l'issue de la rencontre. "Après le championnat d'Europe, chacun a préféré se taire. On s'est promis de revenir, pas pour dire au revoir, mais pour remonter en haut de la pyramide. Au premier accroc, la plupart ont pensé que cette équipe était morte. Il va falloir qu'ils l'assument maintenant." Eliminés avant le dernier carré lors de l'Euro mais également battus par l'Islande lors des matches de poule à Londres, les "Experts" avaient fait naître quelques doutes chez les observateurs et chez leurs supporters.

La Suède, un adversaire inattendu

Nracisse face à la Suède (930x620)

© REUTERS

Mais, quatre ans après, ils seront bien là pour défendre leur titre conquis à Pékin, dimanche après-midi (16h00), face à la Suède, qu'ils avaient battue en poules sur le score de 29-26. "On a la finale la plus difficile qui soit", a convenu sur France 2 Onesta, du fait du statut d'outsider de la Suède. "C'est une équipe qui réalise un très bon tournoi, qui a battu le champion d'Europe en titre (le Danemark ndlr), qui a battu la Hongrie. C'est une équipe composée de très, très bons joueurs. On s'attend encore à un match très difficile", a convenu l'entraîneur français. "On va essayer de bien récupérer. On va tout faire pour aller chercher la médaille d'or." Et entrer encore un peu plus dans l'histoire des sports collectifs français.