Les Champs-Élysées fêtent les médaillés

  • A
  • A
Les Champs-Élysées fêtent les médaillés
Les sportifs doivent participer à une séance de dédicaces à la boutique de leur équipementier.@ Reuters
Partagez sur :

JO - Les 200 sportifs ont été accueilli comme des héros par le public français.

L'équipe de France olympique s'est offert lundi en fin d'après-midi un défilé sur les Champs-Elysées à Paris afin de fêter sa septième place au classement des nations des Jeux de Londres. Les 200 athlètes sont d'abord arrivés par un Eurostar spécialement affrété à la gare du Nord, où ils ont été acclamés par plusieurs centaines de supporters agitant des petits drapeaux tricolores ou le visage peint.

Les membres de l'équipe de France ont ensuite pris place à bord de trois bus à impériale bleus pour rejoindre les Champs-Elysées où des milliers de personnes les attendaient derrière des barrières. Tout au long du parcours, les médaillés français ont été salués depuis les balcons des immeubles de bureaux ou à coups de klaxon par les automobilistes. Les athlètes devaient ensuite participer à une séance de dédicaces à la boutique de leur équipementier, également sur les Champs-Elysées, après avoir posé leurs empreintes dans du ciment pour la postérité.

"C'est un truc de fou"

Comme il y a quatre ans, au retour de Pékin, les "Experts" de l'équipe de handball, sacrée pour la deuxième fois de suite à Londres, étaient parmi les plus attendus, comme Renaud Lavillenie, médaillé d'or à la perche, ou Tony Estanguet, premier français à avoir remporté trois titre olympiques (canoë). Les représentants d'une génération exceptionnelle de judokas, dont le colosse Teddy Riner, médaillé d'or, qui avaient déjà pu goûter à la notoriété la semaine dernière à leur arrivée gare du Nord, ont été de nouveau acclamés lundi.

"C'est un truc de fou", a déclaré Teddy Riner. "Il n'y a pas de mots pour décrire ça, c'est magique, avec tous les Français sur les Champs comme ça, on a l'impression de revivre France 98."

Autres athlètes fêtés, les nageurs en or Camille Muffat (400 m libre), Clément Lefert (4x100 m libre) et Florent Manaudou, le frère de Laure, qui a remporté le 50 m nage libre.