Lacourt, le beau gosse des bassins

  • A
  • A
Lacourt, le beau gosse des bassins
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - Le nageur français est l'une des meilleures chances de médaille en natation.

Aux Jeux olympiques de Londres, Camille Lacourt sera à n'en pas douter l'un des chouchous du public français. Et pourtant, il y a un peu plus de deux ans, personne ne connaissait son regard bleu piscine ni son corps de rêve. Mais un triple sacre aux championnats d'Europe en 2010 à Budapest (50 m dos, 100 m dos et 4x100 m 4 nages) a tout changé. Si on ajoute aux bons chronos dans les bassins quelques contrats publicitaires, le Narbonnais de 27 ans est devenu en très peu de temps le beau gosse de la natation française.

Avant de découvrir les plateaux télé après sa moisson de médailles en 2010, Camille Lacourt a énormément travaillé. Des centaines et des centaines de longueurs à Font-Romeu, puis au Canet-en-Roussillon, sous la houlette d'un certain Philippe Lucas. Aux côtés de Laure Manaudou, il va faire d'énormes progrès et remporte ses premiers titres de champion de France. Par la suite, tout s'enchaîne très vite.

Le meilleur dans l'eau…

Seule petite ombre au tableau, un zona l'empêchera de participer aux Jeux de Pékin en 2008. Mais pas question de s’apitoyer sur son sort, il se relève et rejoint le Cercle des nageurs de Marseille. Après son triple titre européen en 2010, il récidive l'année suivante aux championnats du monde de Shanghai. En remportant ex-æquo avec Jérémy Stravius le 100 m dos, il devient le premier nageur tricolore à décrocher un titre mondial. Son nouvel entraîneur ne tarit pas d'éloge à son égard : "Camille, il est né pour être dossiste. Son corps, taillé en V, est fait sur mesure pour cette nage. Demain, si j'avais à dessiner un corps pour nager en dos, je le dessinerais ainsi".

Lacourt-2

Parfaitement adaptée pour fendre l'eau, cette silhouette parfaite a également tapé dans l'œil de plusieurs marques. Sans cette plastique, il n'aurait peut-être pas attiré autant l'attention sur lui. Mais Camille Lacourt le sait, il est parfaitement lucide sur sa notoriété grandissante. "Ce physique, je l'ai depuis quelques années et c'est vraiment les médailles qui m'ont fait ressortir au niveau médiatique. Si cette gueule peut me servir aussi à décrocher des contrats et être serein, je dis volontiers oui". 

… et devant l'objectif

Égérie de l'équipementier Tyr, Camille Lacourt a également prêté son image au jeu vidéo Summer Challenge, aux compléments alimentaires Inkospor ou encore aux carafes Terraillon (voir ici la publicité plutôt osée). Aux côtés d'autres nageurs français comme Frédérick Bousquet, Florent Manaudou, le "Brad Pitt des bassins" a récemment posé pour la campagne publicitaire de HOM, célèbre griffe de lingerie masculine. Il est aussi mannequin pour la marque Carnet de Vol (voir la vidéo ici).

Mais les partenariats ne s'arrêtent pas là. Même le luxe s'intéresse à lui. Ambassadeur de la montre J12 pour la maison Chanel, Camille Lacourt a surtout signé un contrat très important avec la marque Clarins, en mai 2011. Six ans de collaboration jusqu'aux Jeux de Rio en 2016 avec une clause de reconversion professionnelle incluse. "C'est un homme passionné doté d'un esprit d'équipe hors du commun", confie Christian Courtin-Clarins, le président du conseil de surveillance du groupe Clarins, ravi de ce partenariat.

Une telle notoriété aurait fait tourner la tête à bien des sportifs. Mais Camille Lacourt reste lucide. Du haut de ses 2 mètres, il ne pense qu'à une seule chose, décrocher l'or olympique à Londres, le seul titre qui manque encore à son palmarès.