La "vendetta" des Experts

  • A
  • A
La "vendetta" des Experts
@ CAPTURE D'ECRAN L'EQUIPETV
Partagez sur :

JO - Le patron du journal s'en prend violemment aux handballeurs tricolores après leur dérapage.

Dimanche soir après la victoire des Experts en finale du tournoi olympique, Claude Onesta et Nikola Karabatic ont démoli le plateau de L'Equipe TV. Ils ont également directement menacé une journaliste du groupe. Mardi matin, sur Europe 1, Fabrice Jouhaud, le directeur de la rédaction du quotidien sportif, a attaqué violemment l'attitude des handballeurs français.

"Ils se comportent comme des voyous"

"C'est pas tant le plateau, les dégâts matériels qui posent problème, c'est ce qu'il y a derrière", a expliqué Fabrice Jouhaud, mercredi matin. "C'est plus cette espèce de bonne conscience qui entoure certains joueurs de cette équipe, car ce n'est pas toute l'équipe. C'est juste son entraîneur et quelques joueurs qui se font passer pour des grands héros et des gens plein de moral et qui en fait se comportent comme des voyous qui usent de la menace et de termes un petit peu étranges comme 'collabo'".

Nikola Karabatic et Claude Onesta démontent le plateau :

Un dérapage en guise de vengeance contre le quotidien. Fabrice Jouhaud parle même d'une "vendetta" contre L'Equipe qui a évoqué les difficultés des Experts après une défaite, il y a plusieurs semaines.

"Vous avez de la chance d'être une femme"

"C'est Claude Onesta qui pleurniche, qui vient casser un plateau TV en étant tout content de lui et en expliquant en tant qu'éducateur que c'est comme ça que ça se passe", a poursuivi Fabrice Jouhaud, le directeur de la rédaction de L'Equipe. "Quand vous dites à une jeune présentatrice, 'vous avez la chance d'être une femme', c'est pas la question du plateau TV, c'est plutôt cette attitude". Le coach des Bleus et certains des joueurs auraient en effet directement menacé Gaëlle Million, visiblement apeurée par l’attitude de ses invités.

"Franchement ce n'est pas du hooliganisme", a affirmé de son côté Claude Onesta, mardi soir sur RTL. "Ce qui pourrait être peut-être quelque chose de déplacé, ou peut-être excessif, est en train de devenir un fait majeur de société. On a l'impression que c'est devenu une agression contre la liberté de la presse", a regretté l'entraîneur de l'équipe de France.

Experts

"Ils manquent de culture et de courage"

"Un footballeur aurait fait la moitié de ça, ça serait un scandale national", a répliqué Fabrice Jouhaud sur Europe 1, mercredi matin. "On ne veut pas que ce soit un scandale. Nous, on veut juste le signaler. Ces gens ne sont pas ce qu'ils prétendent être". Et d'en rajouter une couche : "on ne peut pas passer son temps dans les médias, dans les fédérations sportives à parler d'exemplarité avec un ton moraliste et puis là, dire 'ce n'est pas grave, c'est la fête'".

"Claude Onesta exagère, certains de ses joueurs exagèrent. Ce sont des gens qui n'ont pas de limites, qui manquent de culture et de courage. Moi, je ne veux pas exagérer. Ce ne sont pas des voyous, c'est pas vrai". La direction de L'Equipe a également précisé qu'elle ne comptait pas donner de suites judiciaires à cette affaire, mais simplement envoyer la facture des dégâts à la Fédération française de handball.