JO : les organisateurs sont nuls en géo

  • A
  • A
JO : les organisateurs sont nuls en géo
Alors que les Jeux olympiques n'ont pas encore commencé, plusieurs gaffes ont déjà été relevées.@ REUTERS
Partagez sur :

Alors que les Jeux olympiques n'ont pas encore commencé, plusieurs gaffes ont déjà été relevées.

Où étaient les organisateurs des Jeux olympiques pendant les cours d'histoire-géo sur les deux Corées ou sur la chute de l'URSS ? Visiblement, au fond de la classe, près du radiateur. Alors que les JO n'ont pas encore officiellement commencé, plusieurs bourdes ternissent déjà l'organisation.

Corée du Nord ou Corée du Sud ?

Même si la cérémonie d'ouverture n'a lieu que vendredi, le tournoi de football féminin a déjà commencé. Les premiers matches ont eu lieu mercredi soir. Pourtant, la rencontre entre la Colombie et la Corée du Nord a bien failli ne pas se jouer. En cause, une erreur de drapeau : c'est le drapeau de la Corée du Sud qui a été présenté sur les écrans géants du stade de Glasgow à côté des visages des joueuses.

bandeau equipe foot féminine coree du nord REUTERS 930220

© REUTERS

Les Nord-Coréennes ont refusé de jouer jusqu'à ce que l'erreur soit réparée. "Nous étions en colère parce que nos joueuses ont été présentées comme si elles étaient de Corée du Sud, ce qui est quelque chose qui touche beaucoup comme vous le savez sûrement", a fait remarquer le sélectionneur de la Corée du Nord Sin Ui-gun M. Sin. Responsable des incrustations sur les écrans, le comité d'organisation (LOCOG) s'est confondu en excuses, après cette maladroite bévue.

"L'Union Soviétique est morte, vive l'Union soviétique !"

Cap sur l'Europe de l'Est pour une autre maladresse. Plusieurs athlètes russes nés dans les années 1980 dans d'anciennes provinces soviétiques voient leur fiche officielle sur le site des JO indiquer qu'ils sont en fait nés en Russie. "L'Union Soviétique est morte, vive l'Union soviétique !", ironise le site Armenianow.com.

bandeau jo londres judoka russe  Arsen Galstyan DR 930620

© CAPTURE SITE OFFICIEL JO

Sur la fiche du judoka Arsen Galstyan, on peut ainsi lire qu'il est né le 19 février 1989, en Arménie, Russie. D'autres athlètes, nés en Azerbaïdjan, au Kazakhstan ou encore au Tadjikistan - "qui ne font pas partie de la Russie, mais furent des régions de l'Union Soviétique", rappelle Armenianow.com - , ont observé la même erreur sur leur fiche. La Géorgie a d'ores et déjà envoyé une lettre de protestation officielle aux organisateurs de JO, indique le site. L'Ukraine a également protesté et demandé aux organisateurs des jeux Olympiques de corriger "d'urgence" les biographies de plusieurs athlètes.

"Nodnol ot emoclew"

Enfin la dernière bourde n'est pas véritablement à attribuer aux organisateurs des JO, mais elle fait tout de même mauvais genre. L'idée du centre commercial situé à proximité du parc olympique partait pourtant d'un bon sentiment : souhaiter la bienvenue aux visiteurs du monde entier dans différentes langues. Mais pour les arabophones, le message qui leur est destiné ressemble plus à du charabia. Et pour cause, au lieu d'être écrit de droite à gauche, le mot bienvenue a été rédigé de gauche à droite, comme l'écriture occidentale, rapporte le journal libanais L'Orient-Le Jour.

bandeau jo londres doigt parc olympique REUTERS 930220

© REUTERS

"On peine à croire qu'ils ne soient même pas capables d'écrire 'bienvenue' en arabe. Que vont en penser nos invités olympiques ? C'est honteux", a réagi Chris Doyle, sur le site du Conseil pour la promotion des relations arabo-britanniques qu'il préside. Il donne l'exemple de ce qu'aurait pu donner la gaffe en écriture latine. "Welcome to London" (Bienvenue à Londres, ndlr) serait ainsi devenu "Nodnol ot emoclew"...

Les Jeux olympiques se termineront le 12 août au soir. Encore 17 jours à passer pour le comité organisateur, autant de gaffes en perspective ?

>> Mise à jour : On ne l'attendait pas si vite, mais la nouvelle bourde a déjà eu lieu jeudi soir ! Et cette fois, comble du sacrilège, les organisateurs ont dû s'excuser d'avoir attribué la nationalité anglaise à un gallois... Joe Allen, un milieu de terrain de 22 ans  du club gallois de Swansea City et sélectionné dans la "Team GB", est miraculeusement devenu anglais dans le programme officiel du match du tournoi de football masculin contre le Sénégal à Manchester. Chocking !