JO : Estanguet dans la légende

  • A
  • A
JO : Estanguet dans la légende
@ REUTERS
Partagez sur :

CANOË - Le céiste français a remporté sa troisième médaille d'or après celles de 2000 et 2004.

Tony Estanguet est entré mardi par la grande porte dans l'histoire du sport français en devenant le premier athlète à remporter trois médailles d'or dans la même discipline sur trois Jeux différents. Les portes, Estanguet les a franchies à la perfection sur le bassin d'Eton Dorney, en réalisant un sans-faute lors de la finale du slalom C1. Auteur du meilleur chrono, Estanguet a devancé l'Allemand Sideris Tasiadis, champion d'Europe en titre (+1"08) et le Slovaque Michal Martikan, champion olympique à Pékin et à Atlanta (+1"25).

Estanguet remporte sa troisième médaille d'or :

Tony Estanguet à Londres 31.07

© REUTERS

Mais, après avoir accompli son exploit, Estanguet se souvenait surtout des efforts accomplis pour retrouver le sommet. "J'ai dû quand même bien bataillé pendant quatre ans, ça n'a pas été simple après Pékin de se relancer. Après, la finale, ça a été comme dans un rêve", a reconnu le céiste français au micro de France 2. Il y a quatre ans, à Pékin, Estanguet, porte-drapeau de la délégation tricolore, avait été éliminé avant la finale.

Cette fois, Estanguet a parfaitement maîtrisé les éléments : les séries lundi (qualifié dès la première manche) et la demi-finale mardi matin, où il a signé le troisième temps. Il a juste fallu gérer la pression de passer après Martikan. "J'essayais de me boucher les oreilles. J'ai entendu qu'il avait pris la tête, mais je ne savais pas ce qu'il avait fait comme temps."

Candidat à la commission des athlètes du CIO

Présente au bord du bassin, la ministre des Sports Valérie Fourneyron a salué une "victoire magnifique". "Remporter un troisième titre olympique après un parcours sans faute, c'est exceptionnel", a-t-elle déclaré.  "Cela fait quinze ans que (Tony Estanguet) est au plus haut niveau mondial, c'est une juste récompense." Après avoir décroché sa troisième médaille d'or, Estanguet va désormais partir en quête d'un autre titre : celui de membre de la commission des athlètes du CIO, à laquelle il est candidat. Il en a l'étoffe et plus que jamais le palmarès.