Gneto, la nouvelle génération

  • A
  • A
Gneto, la nouvelle génération
@ MAXPPP
Partagez sur :

JO - La jeune Priscilla Gneto, 20 ans, a apporté la première médaille au judo français.

Gneto par ippon (930x620)

© REUTERS

Priscilla Gneto n'a pas encore 21 ans. Elle les fêtera vendredi prochain, avec une médaille olympique autour du cou. Pour sa deuxième grande compétition internationale, la native d'Abidjan, championne du monde juniors il y a deux ans, a en effet décroché la médaille de bronze, dimanche, chez les moins de 52 kg.

Gneto s'offre la médaille de bronze :

Elle s'est imposée face à la Belge Ilse Heylen, de 14 ans son aînée, sur un magnifique ippon lors de la prolongation. La Française était passée par les repêchages après avoir été éliminée en quarts de finale par la Nord-Coréenne Kum Ae-An, elle aussi bien plus expérimentée (32 ans).

Dans le même club que Riner

A l'issue de sa victoire, Gneto, qui a grandi à Porto-Vecchio, en Corse, a laissé exploser sa joie au bord du tatami. "Je suis super heureuse, je suis joyeuse, j'ai fait ça devant tout le monde, mes parents qui sont venus, c'est la première médaille de toute l'équipe, j'espère qu'il y en aura d'autres", a-t-elle déclaré au micro de France Télévisions.

Elle a expliqué également n'avoir jamais craint ses adversaires : "je pars du principe qu'elles ont deux bras et deux jambes comme moi. Après, sur le tapis, il faut tout donner, donc pas de raison d'avoir peur." Gneto est licenciée au club de Levallois, tout comme un certain Teddy Riner, qui lui avait montré le chemin il y a quatre ans en décrochant lui aussi une médaille de bronze pour sa première participation aux JO.