Diniz, la malédiction continue

  • A
  • A
Diniz, la malédiction continue
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - Le Français a d'abord chuté avant d'être disqualifié sur le 50 km marche, samedi matin.

Yohann Diniz est maudit aux Jeux olympiques. Quatre ans après son abandon à Pékin sur une grosse fringale, le Français a été, cette fois, disqualifié sur le 50 km marche, samedi à Londres. Le Russe Sergey Kirdyapkin n'en demandait pas tant pour décrocher le titre olympique.

Une chute fatale...

50-km-marche
Dans cette discipline extrêmement exigeante, la moindre erreur peut coûter très cher. Le Rémois en sait quelque chose pour avoir déjà payé le prix fort à Pékin, en 2008 et aux Mondiaux de Daegu, en 2011. Samedi matin, il s'est déréglé au 35e kilomètre alors qu'il était dans le groupe de tête.

Victime alors d'un coup de moins bien, le Champenois (34 ans) est tombé en se prenant le pied droit dans le pied d'une barrière métallique séparant les concurrents de la foule de spectateurs. Une erreur absolument fatale pour Yohann Diniz.

... puis la disqualification

Très affecté moralement, il s'est arrêté à plusieurs reprises pour essayer de reprendre ses esprits. Asphyxié, il s'est versé plusieurs bouteilles d'eau sur la tête, se ravitaillant à nouveau un peu plus loin.

Yohann Diniz a quand même puisé dans ses ressources pour finir la course. Sur la ligne d'arrivée, le Français, 8e, ne semblait pas vraiment déçu de l'issue de la course. Mais quelques minutes plus tard, deuxième coup sur la tête. Les organisateurs ont décidé de le disqualifier pour un ravitaillement hors zone. Quand ça ne veut pas...