Décosse, l'or sans problème

  • A
  • A
Décosse, l'or sans problème
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - La Française a imposé sa puissance pour décrocher l'or olympique en - 70 kilos.

Après quatre médailles de bronze (Priscilla Gneto dimanche, Ugo Legrand et Automne Pavia lundi et Gévrise Emane mardi), la France faisait bonne figure sur les tatamis londoniens mais attendait quand même son premier titre olympique. C'est désormais chose faite grâce à Lucie Décosse qui s'est imposée dans la catégorie des - 70 kilos. Il s'agit de la 5e médaille d'or pour la délégation tricolore et de la 12e au total.

Une consécration logique

Déjà triple championne du monde (en -63kg en 2005, en -70kg en 2010 et 2011) et quadruple championne d'Europe, la judokate française n'a pas tremblé, mercredi. Elle a assumé tout au long de la journée son rôle de favorite. En finale, elle n'a laissé aucune chance à l'Allemande Kerstin Thiele, en l'asphyxiant dès le début du combat. Après un waza-ari et deux yukos, Lucie Décosse a géré tranquillement son avance avec beaucoup d'expérience.

Decosse-2

En larmes, la Française est restée longtemps sur le tapis avant de saluer le public et d'aller embrasser sa famille, placée au premier rang des tribunes, et son entraîneur, l'ancien champion du monde Larbi Benboudaoud. "J'ai fait une super journée, je n'ai jamais été une seule fois en danger", a réagi Lucie Décosse au micro de France 2. "Je ne voulais pas me mettre trop la pression en me disant que c'était les JO. Je me suis tellement entraînée pour cela, franchement, j'avais trop envie de ce titre".

Une domination totale

Tête de série n°1 dans la catégorie des - 70 kilos, la judokate a littéralement survolé la compéition, mercredi, remportant haut la main ses quatre combats, dont deux par ippon.En demi-finale, elle a donné une leçon à son adversaire en... moins de 10 secondes.

Sa victoire express en demi-finale :

A 30 ans, Lucie Decosse courait depuis longtemps après le seul titre qui manquait encore à son palmarès. A Pékin, elle avait décroché le bronze. Mais une championne de son rang ne pouvait se contenter de ce métal. Mercredi, elle a rempli sa mission.