Bleues, les occasions perdues

  • A
  • A
Bleues, les occasions perdues
@ REUTERS
Partagez sur :

JO - L'équipe de France féminine de football a perdu à la dernière minute face au Canada (1-0).

Alors que les "Braqueuses" du basket disputeront vendredi soir leur demi-finale face à la Russie, la deuxième équipe de sports collectifs féminin encore en lice, les Bleues du foot, ont été victimes d'un hold-up lors du match pour la médaille de bronze face au Canada (0-1).

Alors qu'il ne restait plus que trente secondes de jeu, l'équipe de France a cédé sur la première réelle occasion canadienne.Sonia Bompastor s'était bien interposée sur le tir de Sophie Schmidt mais le cuir est revenu dans les pieds de Diana Matheson, qui n'a eu aucun mal à pousser le ballon au fond des filets. Ce coup du sort a mis fin au rêve de médaille des Françaises, qui participaient à leurs premiers JO. 

Les Bleues cèdent dans le temps supplémentaire :

Necib face au Canada (930x620)

© MAXPPP

Ce but encaissé est d’autant plus cruel que les Bleues avaient jusqu'alors nettement dominé les débats, notamment en seconde période. Mais, comme face au Japon, en demi-finales (1-2), où elles avaient notamment raté un penalty par Elise Bussaglia, les joueuses de Bruno Bini (ici Necib) se sont montrées bien maladroites dans le dernier geste.

Elles ont aussi été victimes de malchance, en touchant les montants à deux reprises en deux minutes, sur une frappe en pivot dans la surface de Gaëtane Thiney et sur un tir de l'intérieur du droit d'Elodie Thomas sur une contre-attaque (63e et 64e). En tout, les Bleues ont tiré 25 fois au but, contre seulement quatre fois aux Canadiennes...

Les Bleues touchent deux fois les montants :

"L'efficacité n'était pas au rendez-vous, comme contre le Japon. Or, l'efficacité c'est primordial au foot", a convenu la capitaine tricolore Sandrine Soubeyrand. "C'est désolant parce qu'on était là pour ramener une médaille en France." Les Bleues terminent donc quatrièmes, comme l'an dernier, lors de la Coupe du monde en Allemagne.

"On a montré qu'on faisait partie des quatre meilleures équipes du monde et qu'on n'était pas ridicules", a souligné Thiney. "On a montré qu'on pouvait se procurer des occasions contre les meilleures équipes du monde mais la prochaine étape, ça va être de mettre le ballon dans les filets." Cette étape franchie, les Bleues du foot pourront alors prétendre aux plus grands titres internationaux.