Basket : l'Espagne s'offre à la France

  • A
  • A
Basket : l'Espagne s'offre à la France
@ MAXPPP
Partagez sur :

JO - Vaincue par le Brésil, l'Espagne retrouvera l'équipe de France en quarts de finale.

Pau Gasol face au Brésil (930x620)

© REUTERS

Pas sûr que Vincent Collet ait apprécié le spectacle. Présent dans les tribunes de la Basketball Arena, lundi soir, le sélectionneur des Bleus a assisté à la défaite de l'équipe d'Espagne face au Brésil (88-82), défaite qui envoie le champion d'Europe dans les bras de la bande à Tony Parker, mercredi (17h15). Alors qu'elle menait de neuf longueurs à l'entame du dernier quart-temps (66-57), la Seleccion, favori n°2 du tournoi derrière les Etats-Unis, a totalement déjoué dans le dernier quart-temps, concédé sur le score sans appel de 31-16.

En perdant, l'Espagne glisse à la troisième place du groupe B et évite la partie de tableau comprenant les Etats-Unis. Ainsi, elle peut continuer à nourrir l'espoir d'une revanche en finale contre la Dream Team, qui l'avait battue il y a quatre ans à Pékin.

"On joue toujours pour gagner"

A l'issue de la rencontre, les joueurs espagnols ont nié tout calcul pour rencontrer les USA le plus tard possible dans la compétition. "On joue toujours pour gagner, toujours", a souligné le meneur de Toronto José Manuel Calderon. "Si vous voulez une médaille, il faut battre tout le monde." L'intérieur des Lakers Pau Gasol, meilleur marqueur du tournoi avec 20,6 points de moyenne, a abondé dans son sens. "On n'avait plus la même intensité", a-t-il expliqué. "Pour nous, peu importe qui on joue en quarts de finale, la France, l'Argentine, peu importe. Tout le monde peut nous battre si on continue à jouer comme ça."

Le bourreau des deux derniers Euros

Rudy Fernandez face à Fabien Causeur (930x620)

© MAXPPP

Reste que l'Espagne a pris l'habitude de battre (nettement) la France ces dernières années : elle l'avait éliminée en quarts de finale de l'Euro 2009 (86-66) puis battue lors de la finale de l'édition 2011 (98-85). Les deux équipes se sont également affrontées en match de préparation à ces Jeux, avec, à chaque fois, une victoire espagnole à l'arrivée :  facile à Madrid (81-65, ici Fernandez face à Causeur) et compliquée à Bercy (75-70). Lors de chacun de ces matches, très engagés, les Bleus avaient énormément souffert dans le secteur intérieur, l'un des points forts de l'Espagne, avec le trio Pau Gasol, Marc Gasol et Serge Ibaka.

"Il va falloir que nos intérieurs sortent le match de leur vie. On n'aura pas le choix", a déjà prévenu Tony Parker. Ce sera d'autant plus difficile que Florent Pietrus souffre d'un nez cassé et que Ronny Turiaf a mal à un pied après un contact avec Nicolas Batum à l'entraînement. Mais les deux guerriers de la défense tricolore seront "opérationnels" selon Collet. Ce ne sera pas un luxe si les Bleus veulent faire regretter aux Espagnols d'avoir perdu contre le Brésil.