A Londres, mais sans billets

  • A
  • A
A Londres, mais sans billets
Les spectateurs qui ne sont pas munis de billets sont repoussés par les nombreux policiers présents sur les sites olympiuqes.@ REUTERS
Partagez sur :

Ils pensaient assister à des épreuves olympiques, mais leurs billets d’entrée ne sont jamais arrivés.

A Londres, aux abords des sites olympiques, il y a ceux qui, munis de leur billet, entrent sans encombres. Il ya ceux, aussi, qui doivent patienter de longues minutes dans de longues files d’attente pour récupérer leur précieux sésame, acheté par correspondance. Il y a ceux, enfin, qui se retrouvent le bec dans l’eau, victimes de sites Internet peu scrupuleux.

"C’était tellement bien présenté…"

Cette mésaventure est arrivée à Caroline et Alain. Pour ce couple d’Orléanais, c’est un rêve vieux de quatre ans qui vient de s’effondrer. Les deux Français ont déboursé 2.200 euros pour assister à des épreuves d’équitation sur trois jours. Mais les billets achetés sur un site norvégien baptisé euroteam.net ne leur ont jamais été livrés.

Ces Français ont réalisé il y a quelques jours qu’ils avaient été victimes d’une arnaque. Car le site internet avait tout pour rassurer. "C’était tellement bien présenté, c’était tellement sécurisé, etc., qu’on y est allé", regrette Caroline, interrogée par Europe 1. "C’était dans l’enthousiasme."

Des dizaines de victimes

Caroline et Alain n’ont pas réussi à trouver d’autres places. Ces passionnés d’équitation s’apprêtent donc à rentrer en France, la mort dans l’âme. "C’est un rêve de longue date, c’est un grand projet, c’est quelques chose qui arrive peut-être une fois dans sa vie", se désespère Alain. "Et là, on est extrêmement déçu, parce qu’on a l’impression d’avoir raté quelque chose d’énorme, qui peut-être ne pourra pas se reproduire."

Ces Orléanais ne sont pas les seuls à être tombé dans le piège d’Euroteam. D’après l’agence française chargée de vendre des billets pour les JO, plusieurs dizaines de français seraient dans la même situation.

Monnaie courante

Le trafic de billets lors des Jeux olympiques est monnaie courante. Plusieurs enquêtes ont d’ailleurs d’ores et déjà été lancées outre-Manche contre plusieurs comités olympiques nationaux pour vente au marché noir. Et ce, après une révélation du quotidien britannique Sunday Times. Preuves à l'appui, le journal a assuré que des responsables des jeux Olympiques et des agents "avaient été filmés secrètement en train de vendre des milliers de billets bien placés jusqu'à dix fois leur valeur".
 
 29 personnes auraient été interpellées. Cinq personnes suspectées de reventes de tickets avant la cérémonie d'ouverture de vendredi, dont un Allemand et une Slovaque, ont été inculpées de revente frauduleuse de billets.