Jets de pétards : la sanction de Metz réduite en appel à 3 points avec sursis

  • A
  • A
Jets de pétards : la sanction de Metz réduite en appel à 3 points avec sursis
Le match sera rejouée à huis clos à une date non encore fixée.@ AFP
Partagez sur :

La Fédération française de football a annoncé vendredi que la sanction de Metz après les jets de pétards sur le gardien était réduite à trois points avec sursis. 

La sanction de Metz, après les jets de pétards sur le gardien lyonnais Anthony Lopes en décembre lors d'un match de Ligue 1, a été réduite en appel à trois points avec sursis, a annoncé la Fédération française de football (FFF) vendredi.

En première instance, le club lorrain s'était vu infliger un retrait de deux points ferme et un avec sursis. Après cette décision, Metz récupère donc deux points et repasse du coup 15e de Ligue 1 avec 30 points. Les dirigeants du club avaient été entendus jeudi pendant une heure par la commission supérieure d'appel au siège parisien de la Fédération.

Match à rejouer. Le match Metz-Lyon, de la 16e journée, avait été arrêté le 3 décembre dernier par l'arbitre à cause de jets de pétards sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, entraînant une surdité traumatique temporaire chez le joueur. Le score était alors de 1-0 en faveur de Metz. Le match sera rejouée à huis clos à une date non encore fixée.

Deux mises en examen ont été prononcées dans cette affaire, dont une à l'égard d'un homme de 23 ans qui a reconnu avoir jeté le premier pétard sur Lopes. Il est poursuivi pour "violences aggravées, jet de projectile dangereux et introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d'une manifestation sportive".