Jets de pétards durant le match Metz-Lyon : un homme en garde à vue

  • A
  • A
Jets de pétards durant le match Metz-Lyon : un homme en garde à vue
Samedi soir, le gardien lyonnais Anthony Lopes s'est écroulé après avoir été visé par des jets de pétards. @ AFP
Partagez sur :

Cette garde à vue intervient dans le cadre de l'enquête sur des jets de pétards qui ont blessé le gardien et le médecin de l'OL, samedi, pendant la rencontre avec Metz. 

Ce sont les bandes de vidéosurveillance qui ont permis de l'identifier. Un homme a été placé mercredi en garde à vue, dans le cadre de l'enquête sur des jets de pétards qui ont blessé le gardien et le médecin de l'Olympique lyonnais samedi pendant la rencontre avec Metz au stade Saint-Symphorien

"Un geste stupide". La direction départementale de la Sécurité publique n'a pas confirmé l'appartenance de cet homme au groupe de supporters ultras de Metz, la Horda Frenetik, qui occupe la tribune d'où ont été lancés des pétards. Ce groupe a condamné "fermement ce geste incompréhensible et stupide" lundi sur sa page Facebook.

Une dissolution des ultras ? Interrogé sur une éventuelle demande de dissolution de la Horda Frenetik, l'avocat du FC Metz Guy Reiss a expliqué que cette requête n'était pas du ressort du club. "Une dissolution, c'est l'autorité préfectorale qui doit la solliciter auprès du Ministère de l'Intérieur et là il doit y avoir toute une étude d'espèce qui doit être faite pour que le Ministère de l'Intérieur accepte la dissolution d'une association. C'est tout un travail de dossier, raison pour laquelle même si nous sollicitons ou si nous souhaitions la dissolution de la Horda Frenetik, ce n'est pas nous qui avons l'initiative d'une telle poursuite", a-t-il précisé.

Anthony Lopes, incertain pour Lyon-Séville, mercredi soir. Le match de L1 Metz-Lyon, commencé samedi à 20H, avait dû être interrompu d'abord provisoirement vers 20H30, puis arrêté définitivement vers 21H20 par l'arbitre Lionel Jaffredo, après concertation avec les délégués de la Ligue de football professionnel et les pouvoirs publics. Le gardien de Lyon, Anthony Lopes, a expliqué dimanche sur son compte Instagram souffrir de "surdité traumatique sans conséquence pour (son) avenir".

Il est incertain ce mercredi soir pour le match Lyon-Séville de Ligue des Champions au Parc OL avec pour enjeu la qualification pour les 8 èmes de finale pour les deux clubs. Lyon doit s'imposer par au moins deux buts d'écart pour rejoindre Monaco et le Paris SG en 8 ème de finale de la compétition.