"Beau jeu", le très modeste nom du ballon de l'Euro

  • A
  • A
"Beau jeu", le très modeste nom du ballon de l'Euro
La star de la photo, ce n'est pas Dimitri Payet, mais "beau jeu", le ballon officiel de l'Euro 2016 (si, si...).
Partagez sur :

À Biarritz, les Bleus s’entraînent déjà avec le ballon officiel de l’Euro, baptisé "Beau jeu". Un petit bijou de technologie et de com’.

Même si les matches sont tout pourris, il y aura du "Beau Jeu" à l’Euro 2016. C'est le nom choisi, en toute simplicité, par Adidas pour le nom du ballon officiel de la compétition. L’objet est testé en ce moment par les Bleus, actuellement en stage à Biarritz, histoire de s’y habituer avant la compét'.

"Amadouer ce ballon". "On apprécie de pouvoir déjà en disposer. Ce n’est pas tout à fait les mêmes avec lesquels nous jouons d’habitude en équipe de France. En termes de sensations, de toucher, c’est une bonne chose de pouvoir s’y habituer, d’amadouer ce ballon, pour le maîtriser le mieux possible", confirme Didier Deschamps, l’entraîneur de l’équipe de France, jeudi dans L’Équipe. Cela dit, point de favoritisme pour les Bleus, même s’ils évolueront à domicile. "Afin de donner la possibilité à tous les joueurs de s’entraîner avec ce nouveau ballon avant le coup d’envoi du tournoi en juin 2016, Beau Jeu sera remis à toutes les fédérations qualifiées dès la fin du mois de novembre 2015", écrivait Adidas au moment de révéler à l’Europe entière sa nouvelle pépite.

C'est quoi ce nom ? Et ce nom de "Beau Jeu" alors, d’où vient-il ? Adidas a désormais pour tradition de choisir la langue du pays hôte de la compétition. Pour la Coupe du monde 2006 en Allemagne, c’était "Teamgeist" ("esprit d’équipe").cQuatre ans plus tard en Afrique du Sud, le ballon s’appelait "Jabulani" ("fête" en zoulou). L’Euro 2004 au Portugal avait son "Roteiro" ("scénario"), le Mondial 2014 au Brésil son "Brazica" ("brésilien", en argot). Bon, pour l'"Europass", ballon de l’Euro 2008 en Suisse et en Autriche, on cherche encore la traduction…

C'est quoi ce look ? Ces innovations technologiques n’ont toutefois pas été les seules à occuper les esprits du côté d’Adidas. Le design, aussi, a été mûrement réfléchi. Compétition en France oblige, les couleurs dominantes sont le bleu, le blanc et le rouge. Pas bête. Figurent aussi des détails argentés, censés rappeler le trophée convoités dès le 10 juin par les 24 nations qualifiées. Enfin, ultime subtilité, les panneaux sont floqués des lettres E, U,R O entremêlées aux chiffres 2,0,1,6 (ça fait "Euro 2016", pour ceux qui ne suivent pas).

Et qu'est-ce qu'il a de spécial ? A en croire Adidas, "Beau Jeu" est en fait le même ballon que celui utilisé lors du Mondial brésilien, mais en mieux. "Développé pendant plus de 18 mois, ce nouveau ballon Adidas reprend les meilleurs éléments du 'Brazuca' en lui ajoutant une 'french touch' d’élégance et des améliorations au niveau de l’adhérence, de la trajectoire et de la visibilité", annonçait ainsi la marque au moment de dévoiler "Beau Jeu" au grand public, en novembre dernier. 

Pour apprécier ces nouveautés, il faudra attendre que les joueurs l'aient assez expérimenté. Pour l’heure ils n’ont pas encore livré leurs impressions sur "Beau Jeu". Gareth Bale avait tout de même pu le tester en fin d’année dernière, et à l’époque, il ne tarissait pas d’éloges. "J’ai testé 'Beau Jeu' à l’entraînement. Frappes, passes, conduite de balle : il est réellement très performant", avait insisté le joueur du Real Madrid. Petite précision quand même : le Gallois est sponsorisé par… Adidas.