Guy Forget : "Les tournois sont plus grands que les joueurs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, Guy Forget, directeur du tournoi de Roland-Garros, s'est exprimé sur les forfaits de Gaël Monfils et Roger Federer.

INTERVIEW

Gaël Monfils a déclaré forfait, vendredi, pour le tournoi de Roland-Garros, qui débute dimanche. Le Français, 14ème mondial, souffre d’une infection virale. "On nourrit des regrets", a réagi Guy Forget, le directeur du tournoi, sur Europe 1. "Gaël fait partie des quelques joueurs français capables d’aller en deuxième semaine et pourquoi pas dans le dernier carré. C’est vrai que des garçons comme Djokovic, Nadal ou Murray lui sont supérieurs au niveau classement, de l’expérience, des titres, mais si on se mettait à rêver, il faisait partie des garçons qu’on aurait pu retrouver. Il avait fait un très bon début de saison, malheureusement, il est cloué au lit. On est tous un petit peu tristes. Mais la fête sera belle quand même, parce que tout le gratin est bien présent."

Sauf que le forfait de Monfils vient s'ajouter à celui de Roger Federer, numéro 3 mondial. La légende suisse a lui aussi renoncé aux Internationaux de France, jeudi, en raison d'une blessure au dos. "Maintenant, si je peux me permettre, les tournois sont plus grands que les joueurs, et quel que soit les résultats de la quinzaine, celui et celle qui soulèveront le trophée dans quinze jours seront des immenses champions", a tenu à nuancer l'ancien capitaine de l'équipe de France de tennis.

Tsonga-Nadal, "j'en salive d'avance". En dépit de ces absences, le tirage au sort de vendredi a déjà permis de se projeter sur les derniers tours du Grand chelem parisien. Jo-Wilfried Tsonga, tête de série numéro 6, pourrait ainsi affronter Rafael Nadal en quarts de finale. Bien qu'il s'agisse d'un tirage difficile pour le Français, Guy Forget "en salive d’avance". "S’il se retrouve en quarts de finale contre Nadal, je pense qu’il sera content parce qu’entre son 1er tour et le quart de finale, il y a beaucoup de joueurs qui sont coriaces, même si, sur le papier, c’est un parcours qui est à sa portée. Il a eu quelques pépins physiques avant d’arriver ici à Roland-Garros et on espère qu’il sera à fond dès son premier match."

"La relève" Lucas Pouille. Autre choc en perspective, dès le 1er tour, la confrontation franco-française entre le jeune Lucas Pouille, 22 ans, et l'expérimenté Julien Benneteau, 34 ans. Profitant du forfait de son adversaire en quarts de finale, Lucas Pouille a réussi à se hisser en demi-finales du tournoi de Rome, la semaine passée. Une performance qui lui a valu un bond au classement ATP et par la même occasion un statut de tête de série à Roland-Garros. "Les choses sont allées extrêmement vite pour lui. Il est rentré dans les 32 meilleurs joueurs du monde", a résumé Guy Forget. "C’est évident que c’est la relève. Après, la route est quand même un petit peu longue encore, entre être 32ème joueur mondial et être dans le Top 10, il y a encore du boulot à effectuer, mais c’est un garçon qui est sérieux, qui est très professionnel, qui travaille dur avec son entraîneur et qui, à mon avis, a dans sa raquette le potentiel pour rentrer lui aussi un jour dans le Top 10."