Guardiola au Bayern : réussite ou échec ?

  • A
  • A
Guardiola au Bayern : réussite ou échec ?
Pep Guardiola pensif lors de la demi-finale retour de Ligue des Champions contre le Barça. @ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

Après une seconde élimination en demi-finale de la Ligue des Champions, peut-on dire que les deux saisons de Pep Guardiola à la tête du Bayern sont satisfaisantes ?

Annoncé sur le banc de Manchester City dès la saison prochaine, critiqué par Beckenbauer, Pep Guardiola semble arriver à la fin d'un cycle au Bayern de Munich après l'élimination en demi-finale de Ligue des Champions face au Barça. A l'heure de dresser le bilan du technicien catalan à la tête du club bavarois, peut-on dire qu'il a réussi son passage sur le banc du Bayern ?

Oui : "des titres et du style"

Par Barthélémy Gaillard

Oui, Guardiola n'a pas remporté la Ligue des Champions avec le Bayern. Oui, son équipe traverse une phase difficile (élimination en Coupe d'Allemagne et en Ligue des Champions). Mais faut-il pour autant en conclure que l'entraîneur catalan a raté son passage à Munich ? Loin de là. D'abord parce qu'il a su poursuivre la marche victorieuse du Bayern sur la scène nationale, avec deux titres de champion et une Coupe d'Allemagne glanés en deux ans. Mais surtout parce qu'il a su trouver une subtile alchimie entre l'héritage du club et sa culture de jeu, respecter le monument tout en lui insufflant son style.

Cela demande de l'audace et du cran : en replaçant Lahm devant la défense, Guardiola s'est exposé aux critiques et mis en danger. En remplaçant Mandzukic par Lewandowski, il a privilégié un style d'attaquant plus délié et technique mais moins physique. Enfin, on a tendance à l'oublier, mais Guardiola est parvenu à entretenir la motivation, l'envie et la pression du haut niveau sur un groupe constitué en grande partie de joueurs carbonisés physiquement et mentalement par leur victoire en Coupe du monde avec l'Allemagne au Brésil. Qu'il parte ou qu'il reste, il peut garder la tête haute. 


Non : "le Bayern a cédé du terrain en Europe"
Par Julien Ricotta

Quand Pep Guardiola a pris les rênes du Bayern, en 2013, le club allemand régnait sur l’Europe. Les Bavarois, vainqueurs de la Ligue des champions quelques mois avant sa prise de fonction, avaient même impressionné tout le continent. Certes, depuis l’arrivée de Guardiola, le Bayern a écrasé la concurrence en Allemagne avec deux titres de champions d’affilée. Mais les Bavarois ont subi deux lourds revers en demi-finale de la Ligue des champions. L’an dernier, le Real Madrid avait écrasé les Allemands (1-0, 4-0), avant que le Barça les humilie cette saison à l’aller (3-0, 2-3).Si le jeu du Bayern a souvent enchanté les amateurs de beau jeu, l’impression de force et de toute puissance dégagée par le club allemand s’est estompée avec Pep Guardiola. L’ancien coach du Barça a également connu des difficultés en interne. Le docteur Müller-Wohlfhart, présent au club depuis 1977, a présenté sa démission mi-avril après avoir été sévèrement pointé du doigt par le coach catalan. Malgré les pleins pouvoirs sur le plan sportif, l’histoire d’amour entre Pep Guardiola et le Bayern semble bel et bien terminée.