France-Islande : le top 10 des stats qu'on a envie de partager

  • A
  • A
France-Islande : le top 10 des stats qu'on a envie de partager
C'est bon, la phase de poules est finie.@ TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Griezmann en tête du classement des buteurs, Moussa Sissoko porte-bonheur des Bleus... Retrouvez les dix stats à retenir du match France-Islande (5-2) de dimanche, en quarts de finale de l'Euro.

Les Bleus nous ont en mis plein la vue, dimanche face à l'Islande (5-2), en quarts de finale de l'Euro. Avant d'affronter l'ogre allemand en demies, jeudi prochain au Stade Vélodrome, les voyants sont au vert pour l'équipe de France. La preuve en chiffres.

1. Une première période de folie. Face aux Vikings, les Bleus se sont facilité la tâche d'entrée. Bim, boum, bam et rebim. Quatre buts inscrits en première période, une performance inédite à l'Euro.

2. Un score fleuve. Avec sept buts inscrits, ce match a d'ailleurs été le plus prolifique de la compétition. La dernière fois qu'on avait vu autant de pions dans un match de l'Euro, c'était en 2000, lors du match Pays-Bas-Yougoslavie (6-1). C'est dire, la Yougoslavie existait encore.

3. Grizou = Platoche. Il avait (un peu) gâté face à la Roumanie, sauvé les Bleus face à l'Albanie, puis rayonné contre l'Irlande. Antoine Griezmann a de nouveau régalé face à l'Islande. Le natif de Mâcon est plus que jamais essentiel à l'équipe de France. Grâce à son quatrième but dans le tournoi, son premier au Stade de France, il prend seul la tête du classement des buteurs. C'est simple : le dernier joueur français à avoir marqué autant de buts lors d'un tournoi majeur, c'était Michel Platini à l'Euro 1984. Héritier.

4. Giroud enquille. Et la bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas le seul à être en super forme. Olivier Giroud, auteur d'un doublé face aux Vikings, a marqué dix buts lors de ses neuf dernières titularisations avec les Bleus. Y a-t-il encore des sceptiques ?

5. Air France. Le deuxième but de Giroud était le cinquième but inscrit de la tête par l'équipe de France lors de cet Euro, plus du double de toute autre équipe. Les Bleus règnent sur le ciel.


Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points ! 

6. Bleus rois. Buts, passes décisives : les Bleus sont tout simplement au-dessus. Trois en particulier : Griezmann est impliqué dans six buts (quatre buts, deux passes), Giroud dans cinq (trois buts, deux passes), tout comme Payet (trois buts, deux passes). Suivent Eden Hazard et Aaron Ramsey, impliqués dans cinq buts également.

7. Umtiti, première (assez) réussie Toujours au niveau des individualités, la performance de Samuel Umtiti est à signaler. Surtout que le Lyonnais était le premier joueur de champ français à fêter sa première sélection lors d’un tournoi majeur depuis Gabriel de Michele, en 1966. Et Umtiti, qui remplaçait Rami, suspendu en défense centrale, a plutôt fait le job. La stat' à retenir : le bizut a réussi 100% de ses passes face à l'Islande : 76 sur 76. Relax.

8. Sissoko porte-bonheur. Moussa Sissoko, de son côté, a sorti un gros match. "Le fils du coach" comme il est surnommé n'a pas failli à sa réputation. Avec Sissoko titulaire, la France n'a jamais perdu en compétition (trois victoires, trois nuls). Talisman.

9. 2000 à l'heure. La France a déjà inscrit onze buts lors de cet Euro 2016, son meilleur total dans un tournoi majeur depuis l'Euro 2000, où elle avait planté à treize reprises. Et le mieux, c'est que ce n'est peut-être pas fini.

10. Carré VIP. Les Bleus ont en effet gagné le droit de rêver un peu plus, avec une demi-finale prévue jeudi soir à Marseille, face à l'Allemagne. La France dans le dernier carré d'un tournoi majeur, cela faisait dix ans que ce n'était pas arrivé. La dernière fois, c'était en 2006, à la Coupe du monde. Cette année-là, les Bleus étaient allés jusqu'en finale. Et s'ils nous refaisaient le coup ?